La double peine des Français : séquestrés par Macron, submergés par les migrants

Spread the love

Articles  : Mar. 2021 –  Fev. 2021 – Jan. 2021 – Dec. 2020 

Italie, malgré le confinement local, des colonnes ininterrompues de migrants envahissent les trains jusqu’à la frontière française. Aucune information dans la presse française, les Français envahis sont manifestement tenus dans l’ignorance. Il faut donc qu’on l’apprenne par le journal Die Welt qui en informe les Allemands. C’est ainsi qu’on découvre que malgré des restrictions sévères de circulation pour les Italiens, quotidiennement la gare Tibutina de Rome est envahie de migrants venus du monde entier, qui prennent le train direction Vintimille et la France. On remarquera que cette noria n’est pas dirigée vers le col du Brenner, l’Autriche et ensuite l’Allemagne, non, elle l’est dans son intégralité vers Vintimille et la France.

Séquestrés à l’intérieur de leurs frontières, les Français envahis de plus belle. Alors que la sortie de France est quasi interdite par tous les pays limitrophes : Allemagne, Belgique, Grande-Bretagne, Espagne et Italie, alors que les Français sont bouclés à l’intérieur de leurs frontières, alors que les résidents des Alpes-Maritimes et d’une quinzaine d’autres départements ne peuvent pas s’éloigner de plus de 10 kilomètres de leur domicile, des envahisseurs venus d’Afrique et du Moyen-Orient entrent à jet continu dans notre pays, toutes frontières ouvertes.

Aucun contrôle sanitaire. Cela se passe bien entendu sans aucun contrôle sanitaire ni pour le Covid, ni pour les multiples pathologies polyrésistantes qu’on connaît massivement dans ces pays et qu’on importe depuis des années maintenant : tuberculose, gale, dengue, lèpre, paludisme, rage, trachome, filariose, leishmaniose, maladie du sommeil, zika, choléra, bilharzioze, fièvre jaune, fièvre hémorragique, ébola, fièvre du Nil, liste non close…

C’est l’ONG italienne Baobab Experience qui accompagne les envahisseurs vers la France, depuis la Méditerranée et depuis la route des Balkans. Elle le revendique elle-même. Cette ONG dit se substituer aux passeurs à travers l’Italie ; aussi bien au débarquement dans les ports qu’à travers la route des Balkans, qu’à la frontière Croate, qu’à la gare de Rome et jusqu’à qu’à Vintimille. C’est elle qui les rassemble et les accompagne vers la frontière française. C’est elle qui paye les billets sous le regard des autorités italiennes. 

https://baobabexperience.org

Une implantation permanente à Vintimille. Cette ONG dispose d’une implantation permanente à Vintimille où des activistes venus d’Europe entière assurent la logistique du trafic et le passage vers la France. Notamment par la vallée de la Roya. C’est ainsi que le rapport d’activité de 2018 indique que Baobab Experience a subventionné le nommé Cédric Herrou pour qu’il gère le passage par la vallée de la Roya. 

Baobab a Ventimiglia

Vous vous demandiez pourquoi les résidents du département des Alpes-Maritimes étaient séquestrés chez eux. Et bien maintenant, vous le savez. Preuve de la volonté délibérée du Gouvernement français, tout cela est parfaitement connu des services depuis des années, sans que rien ne soit fait pour y mettre un terme. Tandis qu’on nous boucle chez nous, que tout nous est interdit, que toutes les oppositions sont muselées, de toute l’Afrique et du Moyen-Orient des étrangers sans droits ni titres sont conduits vers la France pour la coloniser.

La soi-disant pandémie, instrument de mise sous tutelle des Français. Alors que les soins disponibles et connus sont refusés aux Français, alors que des lits de réanimation ont encore été supprimés, alors que tout est fait pour gérer et faire perdurer une soi-disant pandémie qui, sans toutes ces manipulations, n’existerait pas, la politique de destruction massive de notre peuple par la submersion migratoire se poursuit avec plus d’intensité que jamais.

On nous ment sur les chiffres de l’immigration, comme on nous ment sur tous les sujets.  Je peux le mesurer quotidiennement de là où je suis. Alors que jusqu’à il y a un an on n’en voyait jamais, je ne peux plus me rendre au village voisin de moins de 3 000 habitants sans voir des migrants, installés là à titre permanent. Même la France rurale est envahie, preuve que les villes sont saturées et qu’ils ne savent plus où les mettre.

Chacun de là où il est peut mesurer l’invasion, pas besoin de statistiques, l’œil nu suffit.

La situation est bien pire que ce qu’on nous dit. 

Pendant qu’on nous boucle, on nous submerge.

Martin Moisan, Riposte Laïque

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.