Islam : constater un séparatisme sans y remédier, c’est de la haute trahison, Macron !

Racailles en action… parfois jusqu’à la mort !

Publié le 25 janvier 2020 – par Josiane Filio (RL)

Un Président qui constate sans rien faire est un lâche : démission !

Non mais, sérieusement, Monsieur Macron, vous croyez vraiment que les Français vont continuer encore longtemps à payer sans broncher votre salaire, considérable au vu de vos si minables résultats, et ce dans tous les domaines, où vous battez à plates coutures vos prédécesseurs pourtant déjà bien gratinés ?

Sans oublier tous les avantages et privilèges qu’au fil du temps les petits malins de votre acabit se sont votés, non seulement pour la durée de leur(s) mandat(s) mais jusqu’à leur décès ; non seulement pour leurs minables petites personnes, qu’eux seuls croient supérieures et importantes… mais aussi pour leurs épouses, en attribuant à celles-ci un véritable staff de personnels, appartement et bureaux, mobilier et matériel, véhicule(s) avec chauffeur…

Tout ceci n’ayant pour but effectif que de mener la France et les Français à la ruine et à leur disparition programmée par les grands financiers, persuadés que leurs confortables comptes en banques les dispensent d’empathie envers les humains, et les autorisent à mépriser les peuples en les traitant comme des esclaves en devenir !

Surtout quand vous-même, qui ne savez qu’accélérer le mouvement, en bon petit collabo que vous êtes, ne cessez de réaliser systématiquement l’inverse de ce que vous dites et promettez !

Comment accepter que vous vous borniez à un simple constat, à propos par exemple de cette fracture, que vous appelez « séparatisme »… en prenant bien soin de ne rien proposer puisque vous prétendez qu’il faut l’accepter !

http://www.fdesouche.com/1327253-emmanuel-macron-il-y-a-dans-notre-republique-aujourdhui-ce-que-jappellerais-un-separatisme#

Ce n’est pourtant pas une surprise, mais plutôt une logique imparable, puisque de retour d’Israël où vous êtes allez faire votre cinéma habituel de simagrées à propos d’une tragédie passée… quand vous êtes par ailleurs bien occupé à réunir les ingrédients de la prochaine, s’annonçant encore bien pire, vous ne faites ainsi que continuer les sales menées qui sont les vôtres depuis votre parachutage au pouvoir !

Certes, vous vous prétendez légitime parce que, élu par une majorité de citoyens… Mais quelle majorité, quand en amont vos soutiens ont tout fait pour mélanger les cartes, brouiller les pistes, en descendant en flammes vos principaux adversaires ?

La vérité c’est que vous êtes un véritable usurpateur puisque vous avez triché !

Parfaitement triché, puisque votre seul mérite est d’avoir su séduire vos sponsors financiers, dont les moyens, immenses, servent à arroser tout ce qui peut s’acheter : journaleux sans scrupules, magistrats sectaires, politiciens véreux, syndicats bouffons, associations bidon, organisations mafieuses… dont la plupart ont aidé à votre élection… et veillent à votre maintien en dépit de tout.

Ceux qui comme moi n’ont pas voté pour vous ont très vite constaté l’étendue du pouvoir que vous donnaient ces pourvoyeurs de bulletins de vote, et à quelle vitesse, grâce aux nombreux fourbes ayant rapidement tourné leur veste pour vous rejoindre, vous avez réussi à faire voter des lois véritablement scélérates, qui ont d’ailleurs vocation à devenir caduques puisque ayant été votées souvent en catiminide nuit ou pendant les vacances… et par une poignée seulement de députés… quand les contribuables en rémunèrent grassement 577 !

Aujourd’hui vous faites semblant de découvrir cette fracture, alors que c’est vous, et tous vos complices, qui avez tout fait pour la créer, et continuez à œuvrer à la maintenir coûte que coûte, malgré la grogne qui s’installe chaque jour un peu plus durablement.

Qui, sinon vous, donne sans cesse des gages aux islamistes, en feignant de séparer de prétendus « extrémistes » avec l’ensemble de la communauté… alors qu’il n’y a qu’un seul islam, avec un seul Coran d’où émane une seule charia… laquelle est leur but ultime ?

Quand par ailleurs un Président salit ses concitoyens en les insultants en permanence depuis l’étranger ; quand il exhibe avec la plus totale impudeur sa préférence ethnique et sexuelle, c’est implicitement approuver le racisme anti-Blancs, qui bien que nié par le politiquement correct, est prouvé chaque jour dans les faits divers, violents et sanglants !

Monsieur Macron, c’est vous qui êtes un affreux raciste, donc un séparatiste, puisque c’est vous qui en permanence vous affichez avec des individus de race noire, dans le même temps où vous rabaissez les Français de souche qui, ne vous en déplaise, sont essentiellement blancs !

Rappeler à maintes reprises le colonialisme passé de la France, que ce soit en Afrique noire ou au Maghreb, mais uniquement à votre manière biaisée, c’est-à-dire en oubliant d’en souligner tous les bienfaits, pour mieux insister sur le côté conquérant, c’est approuver et conforter la haine anti-Blancs, qui éclate sous n’importe quel prétexte…

Pourtant, si vous demandiez à certains Africains d’un certain âge ce qu’ils pensent « du temps des Blancs », vous seriez surpris… et ce n’est pas n’importe qui, qui le dit ici, c’est Kofi Yamgnane !

Faire un ridicule numéro de « respect des frontières » françaises à Jérusalem, quand vous laissez celles de la Métropole grandes béantes, et appeler clairement son invasion en vous en réjouissant, c’est digne de l’échafaud, ne vous en déplaise !

Non Monsieur ! C’est une honteuse trahison des dirigeants européens, dont vous êtes un des pires !

Vous êtes donc responsable au premier degré d’intensifier cette haine unilatérale, ne pouvant que déboucher sur l’épisode sanglant qui s’annonce, car malgré vos interdictions aux citoyens identitaires de témoigner des injustices et de la violence qui s’installe avec votre approbation, vous ne les empêcherez pas un jour de réagir avec la même violence.

Et ce jour-là, peut-être qu’excédés de votre laisser-faire, ne se pourrait-il pas que vos gorilles jettent l’éponge et rejoignent les insurgés ?

Il serait bon que vous quittiez un peu vos airs hautains pour y penser sérieusement, car dans le chaos d’une révolution, vous pourriez vous retrouver « nu », seul au milieu d’une foule qui, des deux côtés vous serait hostile… les mamours de vos petits chéris actuels se rangeant à coup sûr du côté de leurs frères de race… quand vous ne leurs servirez plus à rien !

Vous avez le droit d’aimer qui vous voulez et d’avoir des préférences… en tant que simple citoyen, mais en tant que volontaire pour présider la France, vous lui devez avant tout le respect, de son Histoire, de ses lois, de ses us et coutumes et de ses patriotes…

Et si ceux-ci ne vous conviennent pas, la porte est grande ouverte…  nous serons si nombreux, et tellement heureux de votre démission, que nous irons bien jusqu’à vous offrir un méga pot de départ.

Mais pour l’instant, Monsieur Macron, vous n’avez pas le monopole de la haine de l’autre… ou plus exactement la haine de votre propre peuple ; celui-ci vous le rend au centuple !

Dans ces conditions, une seule alternative : Macron démission… avant que cela ne rime avec exécution !

Car de plus en plus les citoyens français, fiers de leur Histoire, se sentent coupables d’avoir décapité le roi Louis XVI et la reine Marie-Antoinette… pour avoir fait bien moins outrageant que le ci-devant « traître à la Patrie », Emmanuel Macron, en la livrant aux envahisseurs afro-musulmans, sur ordre de ses machiavéliques sponsors !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *