Chômeurs français, crevez, on vous remplace

Publié le 8 novembre 2019 – par Martin Moisan (RL)

Résumons les nouvelles dispositions concernant l’immigration.

Tout reste égal par ailleurs, rien ne change, rien n’est fait pour endiguer le flux migratoire.

Au contraire, en plus de tout ceux qui rentrent déjà sans contrôle et qu’on finit toujours par laisser s’incruster pour finalement toujours les régulariser, il est maintenant prévu d’aller chercher directement à l’étranger, depuis les consulats et les ambassades, des quotas de « travailleurs » migrants, soi-disant pour répondre à la demande des entreprises dans les secteurs en tension où, nous dit-on, elles peineraient à recruter.

Car bien entendu,

  • avec des millions de chômeurs déjà au rebut,
  • avec la robotisation qui détruit les emplois sans qualification et même maintenant ceux hautement qualifiés,
  • avec les délocalisations qui ruinent notre industrie,
  • avec la mécanisation et les gains de productivité qui réduisent les besoins de main-d’œuvre,
  • avec la fuite de nos emplois à l’étranger,
  • avec les travailleurs détachés qui viennent de toute l’Europe occuper les emplois des travailleurs français sans payer les charges au tarif de droit commun,
  • avec les clandestins qui viennent en masse casser le marché du travail sans être déclarés ni payer de charges, tout en profitant de tous les avantages sociaux,

on trouve maintenant le moyen de nous dire qu’il n’y a pas assez de monde pour faire le peu de travail qui reste en France et que les entreprises ne parviennent pas à pourvoir les postes vacants.

Quotas et procédure légale contrôlée pour commencer, et ensuite : rush, fraude, arrivées massives et mise devant le fait accompli. Rendez-vous dans 2 ans pour voir comment le système aura été détourné et ce que ça va nous coûter. Catastrophe garantie. Vous pouvez compter sur les ONG.

Comme foutage de gueule on ne fait pas mieux.

Les chômeurs français, les parents de futurs chômeurs, les jeunes qui ne trouveront pas de boulot, les travailleurs français en fin de carrière qu’on pousse au rebut apprécieront.

Que disent les syndicats, que disent les partis de gauche censés défendre les travailleurs ?

Rien, finasseries et enfumage habituels.

Marchais, au secours, ils sont devenus fous.

Depuis des décennies, toute la gauche et les syndicats sont complices de l’éviction des travailleurs français, et de leur remplacement par des travailleurs détachés, par des clandestins et maintenant de l’importation légale de main-d’œuvre à bas coût pour finir de casser le marché du travail et mettre au rebut les travailleurs français.

Marchais doit se retourner dans sa tombe.

Application du pacte de Marrakech.

Avec ces nouvelles dispositions, Macron ne fait que mettre en application les dispositions du pacte de Marrakech qui prévoit la mise à l’écart des peuples autochtones pour laisser la place aux étrangers, maghrébins et surtout subsahariens.

De l’une à l’autre, c’est tout un dispositif de mesures combinées dans une multitude de secteurs qu’on voit se mettre en place pour finir de nous ruiner et de nous remplacer à nos propres frais.

Les mineurs clandestins régularisés s’ils entrent en formation.

Comme si ça ne suffisait pas, voici maintenant que la loi va prévoir la régularisation des mineurs en formation. Inutile de vous dire que le business des officines de formation bidon va être florissant. Des budgets vont être dégagés, black mic-mac, associations immigrationnistes bidon, et  escrocs de tous poils vont se ruer sur l’occasion. Cette disposition scélérate ouvre la porte à l’arrivée massive de mineurs clandestins sans formation et à des fraudes colossales.

Gros business pour les passeurs et pour les ONG.

Jeunes Français, vous êtes sacrifiés.

Ils vous parquent vers des filières sans aucun débouché et ils vont vous laisser pourrir.

Clairement, ce gouvernement préfère engager des budgets pour former des mineurs étrangers vers des métiers porteurs, plutôt que de s’occuper des jeunes Français qu’il préfère laisser en situation d’échec.

Le regroupement familial maintenu, l’invasion accélérée.

Inutile de vous dire qu’avec la régularisation des mineurs migrants en formation, c’est une pompe aspirante colossale qui est mise en œuvre et des grappes entières de familles subsahariennes qui vont arriver dans la foulée.

Quand on sait ce qu’est la famille élargie en Afrique, pour un migrant mineur ce sont 60 personnes en moyenne qui vont suivre : père, mère, épouses et concubines, tantes, oncles, petits frères, cousins et toute la smala. 60 en moyenne pour un seul mineur. Effet garanti.

Les droits des chômeurs encore réduits.

Dans le même temps que toutes les dispositions sont prises pour importer massivement des étrangers afin de casser le marché du travail, les droits des chômeurs français sont réduits comme peau de chagrin.

On ne manquera pas de remarquer le parfait cynisme de la concomitance de ces deux annonces.

Chômeurs français crevez, on vous coupe les vivres, écartez-vous pour laisser la place aux étrangers subsahariens.

500 000 étudiants étrangers d’ici 2027.

Et comme si ça ne suffisait pas, le programme prévoit encore 500 000 visas étudiants d’ici 2027.

Et comme on sait que les étudiants étrangers ne repartent jamais dans les pays d’origine, vous n’avez qu’à voir l’impact sur le marché du travail des jeunes diplômés.

immigration-la-france-compte-attirer-500-000-etudiants-etrangers-d-ici-2027

C’est tout bonnement colossal, un doublement par rapport au quota actuel.

Avec encore une fois le regroupement familial à la clé.

100 postes créés à l’OFPRA et 100 à la CNDA (cour nationale du droit d’asile)

Alors qu’on ferme partout des services publics dans la France périphérique, on renforce les budgets et les structures d’accueil.

Tout un symbole : toujours plus pour les migrants, toujours moins pour les Français.

Français, crevez, on vous remplace.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *