Un maire italien se félicite de s’être «débarrassé» des migrants et d’avoir interdit la construction d’une mosquée «projet criminel, aimant à musulmans»

Roberto Di Stefano (Maire de la ville italienne de Sesto San Giovanni) : «Beaucoup de villes italiennes nous demandent comment nous avons réussi à interdire la construction de la mosquée et à nous débarrasser des migrants (…) La gauche planifiait de construire l’une des plus grandes mosquées dans le nord de l’Italie, cela aurait fait de ma ville la Mecque du pays. C’était un projet criminel qui aurait fait de Sesto San Giovanni un aimant à musulmans».
– RT France, 3 mars 2018, 7h02




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *