COMICS americains








RuTube.fr met en avant : « digitalcomicmuseum.com »
Un mot du site:
Nous sommes le meilleur site pour télécharger FREE public domain Golden Age Comics. Tous les fichiers ici ont été recherchés par notre personnel et les utilisateurs pour s’assurer qu’ils sont libres de droits et dans le domaine public. Pour commencer à télécharger, il suffit d’enregistrer un compte et profiter de ces superbes bandes dessinées. Nous ne facturons pas par téléchargement et le but du projet est d’archiver ces bandes dessinées en ligne et de les rendre largement disponibles.

Here are a variety of collections or ‘archives’ of individual characters or popular artists.
Not specific to any one publisher or theme but popular enough to warrant extra attention from fandom. We recommend all of them for excellent entertainment value.
Voici une variété de collections ou «archives» de personnages individuels ou d’artistes populaires.
Pas spécifique à un éditeur ou un thème mais assez populaire pour justifier une attention supplémentaire de fandom. Nous les recommandons tous pour une excellente qualité de divertissement.

lso published comics under the names of Ajax, America’s Best, American Feature Syndicate, Decker Publications, Excellent Publications, Farrell, Four Star, Kiddie Kapers, Red Top Comics and Steinway Comics.
Il publie également des bandes dessinées sous les noms d’Ajax, de America’s Best, de American Feature Syndicate, de Decker Publications, d’excellentes publications, de Farrell, de Four Star, de Kiddie Kapers, de Red Top Comics et de Steinway Comics.

During the Second World War there was a foreign-exchange crisis which led to a ban being placed on the importation of U.S. comics. This period, which witnessed an explosion of English-Canadian comic book publishing, is now described as the Canadian Golden Age of Comics.

Featured publishers include – Maple Leaf Publishing in Vancouver and the Toronto-based firms Anglo-American, Hillborough Studios, and Commercial Signs of Canada (later called Bell Features)

You can read more about the history of Canadian Whites at this link –
http://tinyurl.com/noevjz
Pendant la Seconde Guerre mondiale, il y a eu une crise de change qui a conduit à interdire l’importation de bandes dessinées américaines. Cette période, qui a connu une explosion de l’édition de bandes dessinées anglo-canadiennes, est maintenant décrite comme l’âge d’or canadien de la bande dessinée.

Les éditeurs vedettes comprennent – Maple Leaf Publishing à Vancouver et les sociétés torontoises Anglo-American, Hillborough Studios et Commercial Signs of Canada (plus tard appelées Bell Features)

Vous pouvez en lire plus sur l’histoire des Blancs canadiens à ce lien –
http://tinyurl.com/noevjz

Chesler (the « A » stood for « Anything ») was a comic book packager and publisher. He operated a packaging studio more or less continuously from the mid-30s through 1953, and at times also operated as a publisher.
In 1941 Chesler published with Dynamic Publications, Inc. From this point on, most of Chesler’s comics would be branded with a logo proclaiming them the « World’s Greatest Comics ». In 1941-1942, this also identified each issue as « A Dynamic Publication ». After just over half a year, Dynamic ceased publishing, he continued producing a few books through surrogates.
The surrogate activity picks up dramatically in 1944, leading into Chesler’s third major wave of publishing. In place of « A Dynamic Publication » these had « Harry « A » Chesler, Jr. ». Junior, however, was the son of Chesler the publisher, a point of much confusion for latter-day comics researchers. This period lasted through 1946, after which the ongoing titles were continued in Canada by Superior Publishers through early 1948. Chesler continued to run his art shop, but no longer published his own comics after 1946.
Chesler (le « A » signifiait « Anything ») était un emballeur de bandes dessinées et un éditeur. Il a exploité un studio d’emballage plus ou moins continuellement du milieu des années 30 à 1953, et a parfois aussi opéré en tant qu’éditeur.
En 1941, Chesler publie avec Dynamic Publications, Inc. À partir de ce moment, la plupart des bandes dessinées de Chesler seront marquées d’un logo les proclamant «les plus grandes BD du monde». En 1941-1942, cela a également identifié chaque problème comme « une publication dynamique ». Après un peu plus d’un an et demi, Dynamic a cessé de publier et a continué à produire quelques livres par le biais de substituts.
L’activité de substitution reprend de façon spectaculaire en 1944, conduisant à la troisième grande vague d’édition de Chesler. Au lieu de « Une publication dynamique », ils avaient « Harry » A « Chesler, Jr. ». Junior, cependant, était le fils de Chesler l’éditeur, un point de confusion pour les chercheurs en bande dessinée des derniers jours. Cette période a duré jusqu’en 1946, après quoi les titres en cours ont été conservés au Canada par les Éditeurs Supérieurs jusqu’au début de 1948. Chesler a continué à diriger son magasin d’art, mais n’a plus publié ses propres bandes dessinées après 1946.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *