La Suisse a-t-elle payé un trajet Zurich-Paris pour 41 migrants afghans ?

Articles : Dec. 2021Nov. 2021 – Oct. 2021Sept 2021Aout 2021

Facebook : https://www.facebook.com/ORTF-News-107572991571884

La scène a dû surprendre plus d’un voyageur mercredi soir dernier sur les quais de la gare de Lyon, à Paris. Vers 21h41, à l’arrivée du dernier train en provenance de Zurich, en Suisse, un groupe de migrants afghans qui y avait pris place et s’apprêtait à en sortir ont été interpellés et placés en rang deux par deux par les policiers, le temps des formalités nécessaires. Selon des sources concordantes, ces 41 migrants en situation irrégulière provenaient d’Autriche, via la Suisse. Ils ont affirmé avoir voyagé avec l’aval des autorités suisses, qui leur auraient même payé des billets de train en bonne et due forme, ont-ils dit.[…]

Sollicité ce samedi, le ministère de l’Intérieur affirme de son côté qu’il est « en train de procéder à des vérifications d’usage auprès des autorités suisses. » « Si les faits étaient avérés, cela serait inacceptable », déclare-t-on au ministère de l’Intérieur, rappelant que les mesures applicables dans l’espace Schengen doivent être « pleinement respectées ». Il semble en tout cas que ce couloir de transit Autriche-Suisse-France, fortement utilisé par les migrants afghans en août et septembre dernier soit de nouveau réemprunté.[…]

Quoi qu’il en soit, ces 41 migrants afghans au parcours mystérieux, bel et bien arrivés à Paris, ont été pris en charge. Parmi eux se trouvaient 18 mineurs, qui ont été conduits en centre d’hébergement. Les 23 autres ont été placées en retenue administrative et 16 d’entre eux ont reçu une convocation pour engager une procédure de demande d’asile. Cinq de ces migrants sont des « dublinés » en cours de procédure – c’est-à-dire des personnes ayant déjà formulé une demande d’asile dans un autre pays d’Europe, en l’occurrence en Autriche, où ils vont être transférés. La réglementation Dublin veut en effet que le premier État d’Europe où une demande d’asile est déposée soit responsable de son examen.[…]

Le Parisien

Un rejet franc du voile, des quotas et des lieux de prière dans les entreprises en France

Articles : Dec. 2021Nov. 2021 – Oct. 2021Sept 2021Aout 2021

Facebook : https://www.facebook.com/ORTF-News-107572991571884

Plus de 800 salariés d’entreprises privées (de plus de 50 personnes) ont été sondés par l’Ifop pour Havas Paris. Cette étude, dévoilée par l’Opinion, analyse leur connaissance et leur adhésion aux sujets regroupés sous le vocable «woke». Des résultats qui bousculent nombre d’idées reçues.

L’Opinion

« Le 5 décembre, Paris fera taire Zemmour » : Antifas, syndicats, journalistes et autres militants d’extrême-gauche s’organisent : Les États-Unis déconseillent de se rendre à Villepinte et Barbès

Articles : Dec. 2021Nov. 2021 – Oct. 2021Sept 2021Aout 2021

Facebook : https://www.facebook.com/ORTF-News-107572991571884

04/12/2021

Le journaliste Taha Bouhafs diffuse le message sur son Instagram personnel et évoque le « Zbeule » (Bazar)

« Retrouvons-nous dimanche à Villepinte contre le meeting de Zemmour ! »

Les États-Unis déconseillent à leurs ressortissants de se rendre à Villepinte et Barbès 

Ambassade US

Le premier meeting du candidat à la présidentielle pourrait générer des violences entre ses supporters et des opposants. Les Etats-Unis déconseillent à leurs ressortissants de se rendre à Villepinte et Barbès.

L’ambassade des États-Unis en France a donné vendredi l’ordre à ses employés d’éviter les zones de manifestation, craignant un « risque élevé d’affrontements violents ». Plus précis, le département d’État alerte les ressortissants américains de risques de perturbations potentielles sur le RER B, l’autoroute A1 entre l’aéroport de Roissy-Charles de Gaulle et la capitale.

Le Parisien

03/12/2021

Meeting d’Éric Zemmour à Villepinte: la pétition pour faire annuler sa venue a déjà récolté “2000 signatures”, selon le président PS du Conseil départemental de Seine-Saint-Denis

02/12/2021

Le président du département de Seine-Saint-Denis veut interdire le meeting de Zemmour à Villepinte

Le président de la Seine-Saint-Denis lance une pétition, avec un site, pacheznous.fr“L’argument économique ne peut pas tout justifier : non, on ne peut pas faire du “business” avec des marchands de haine, lorsqu’on dit défendre les valeurs de la diversité”, peut-on lire dans le texte qui accompagne la pétition.

France Inter

Le changement de lieu pour le meeting d’Éric Zemmour, déplacé du Zénith de Paris au Parc des expos de Villepinte, n’aura pas d’incidence sur le parcours de la manifestation prévue.

Actu

Rassemblement maintenu

01/12/2021

Taha Bouhafs (Journaliste Le Media) : « Le camp antifasciste parisien revendique la victoire contre Zemmour »

Raphaël Arnault (Porte-parole de la Jeune Garde) « Zemmour se fait caca dessus, on continue comme ça. Il ne faut pas lâcher la pression face à l’extrême-droite ! »

Mise à jour : Le meeting de Zemmour change d’emplacement par manque de place, il ne sera plus au Zénith mais au Parc des Expositions de Villepinte

Quelle bonne nouvelle ! Vous êtes tellement nombreux à vouloir assister au meeting de ce dimanche 5 décembre que nous le déplaçons du Zénith de Paris au Parc des Expositions de Villepinte.

Zemmour

Ils ont déstabilisé son déplacement à Marseille, et promettent de remettre ça le 5 décembre au Zénith de Paris où Zemmour présentera notamment le logo et le nom de son parti.

Depuis quelques mois, les médias dominants tentent de faire d’Eric Zemmour le centre politique du pays.


Il est invité partout, ses idées circulent à longueur d’émissions, les journalistes sont devenus les publicitaires d’un produit nauséabond.Qu’est-ce que Zemmour ? C’est la solution de rechange des élites du pays pour continuer à exploiter tranquillement tout en accélérant encore la violence contre les étrangers, les femmes, les musulmans.
Le peuple n’a rien à attendre d’un homme dont le principal souci est de réhabiliter Pétain et de s’en prendre à celles et ceux qui souffrent déjà.


La bourgeoisie a tout à gagner à ce qu’un candidat à son service vienne incarner la concurrence d’un président Macron déjà à son service. Car derrière Zemmour, il y a des énarques, des politiciens véreux, des préfets, des grands patrons. Tout ce petit monde avec lequel il déjeune depuis 40 ans comme journaliste du Figaro. Tout ce petit monde raciste, radin, vulgaire, qui prête aux pauvres, aux petites gens, aux gens de peu, aux gens qu’elle méprise, toutes leurs passions dégeulasses. Tout ce petit monde qui aime que lorsque que tout change, rien ne change réellement.

Empêcher son meeting de se tenir ce n’est pas contribuer à la publicité absurde dont Zemmour dispose déjà grâce à l’appui de ses amis milliardaires. C’est rappeler que le monde réel ne ressemble pas à un plateau de CNews et qu’il existe encore des contre-pouvoirs dans ce pays.

Rendez-vous dans le quartier du Zénith le 5 décembre.
Plus d’infos à venir 

Facebook

En lien :

De l’art contemporain envisagé à Notre-Dame de Paris, sur twitter, les défenseurs du patrimoine s’organisent #SaccageNotreDame

Articles : Dec. 2021Nov. 2021 – Oct. 2021Sept 2021Aout 2021

Facebook : https://www.facebook.com/ORTF-News-107572991571884

04/12/2021

02/12/2021

L’incendie de 2019 a fait de l’intérieur de la cathédrale une page blanche, une occasion inespérée de refondre l’espace liturgique. De quoi susciter des tensions entre les tenants de la modernité et de l’œcuménisme et les garants d’un conservatisme nostalgique.

(…)

Pour cela, le groupe de travail a imaginé, dans les chapelles, faire dialoguer le classique et le contemporain : Rubens (1577-1640) et le plasticien Anselm Kiefer, Louis Chéron (1660-1725) et Louise Bourgeois (1911-2010), ou La Nativité de la Vierge (1640) de Mathieu Le Nain avec une œuvre d’Ernest Pignon-Ernest… Et il aimerait avoir recours à différents modes artistiques : tapisseries des Gobelins, projections de mots bibliques sur les murs… Un temps envisagé, le remplacement des « grisailles » par des vitraux contemporains a donc, lui, fait long feu.

(…)

Le Monde

À la découverte de Louise Bourgeois et du couvent d’O

À Bonnieux, au fond du vallon de la Riaille, niche le couvent d’O où sont exposées de magnifiques sculpture de l’artiste franco-américaine Louise Bourgeois, qui s’est éteinte en 2010 à l’âge de 98 ans.

Bénitier du couvent d’O.

Vierge à l’enfant

L’araignée

Bonnieux Eglise Louise Bourgeois Page d'accueil

Croix de l’église

Dans le confessionnal

Le Dauphiné

« On en a ras le bol ! » : à Villejuif (94), 200 personnes se sont rassemblés pour dénoncer l’explosion de l’insécurité, le nouveau maire communiste pointé du doigt. « La ville change »

Articles : Dec. 2021Nov. 2021 – Oct. 2021Sept 2021Aout 2021

Facebook : https://www.facebook.com/ORTF-News-107572991571884

Environ 200 personnes se sont rassemblées samedi matin sur le parvis de la médiathèque, en face de la mairie, pour fustiger une « forte dégradation » de la sécurité publique depuis plusieurs mois.

Mais comme environ deux cents personnes ce samedi matin, il est venu jusque sur le parvis de la médiathèque de Villejuif pour participer à une « manifestation citoyenne » visant à dénoncer « l’insécurité ». Et porter tant bien que mal un écriteau sur lequel on pouvait lire « Protégeons nos enfants, nos anciens, nos commerces ».

« Cela fait vingt ans que j’habite près du métro Léo Lagrange, explique-t-il. On est là pour dénoncer un problème d’insécurité, une détérioration de notre ville. L’ancien maire (Franck le Bohellec, NDLR) avait créé une police municipale mais aujourd’hui plus personne ne regarde les images des caméras de surveillance ». Depuis son élection, le nouveau maire (PCF) Pierre Garon n’a pas supprimé la police municipale mais pris de nouvelles orientations avec la suppression du LBD, du Taser et de la brigade canine.

(…) « C’est dommage que ce soit politisé », lâche cet habitant plus jeune que la moyenne. Il assure voir « la ville changer », avec « le retour de points de deal derrière la mairie ». Il montre une photo prise il y a trois semaines passage de la Fonderie sur laquelle on voit un homme assis sur un canapé à même le trottoir en train de faire le guet. « Ça fait quatorze ans que j’habite là et avant il n’y avait pas ça, assure-t-il. C’est net. On est là en tant que citoyens, parce qu’on a de jeunes enfants qui nous posent des questions. Il n’y a plus de police municipale car ils ne veulent plus travailler ici », lâche-t-il.

(…) Le Parisien

Marine Le Pen et Éric Zemmour appellent les électeurs LR déçus par la désignation de Valérie Pécresse à les rejoindre

Articles : Dec. 2021Nov. 2021 – Oct. 2021Sept 2021Aout 2021

Facebook : https://www.facebook.com/ORTF-News-107572991571884

«Nous sommes si proches et avons tant en commun», a assuré Éric Zemmour à l’attention des électeurs d’Éric Ciotti. Marine Le Pen s’est dite elle, «malheureuse» pour eux. […]

Le Figaro

États-Unis : Joe Biden réinstitue le plan anti-migrants de Trump “Restez au Mexique”, qu’il avait qualifié d’inhumain et supprimé à son arrivée au pouvoir

Articles : Dec. 2021Nov. 2021 – Oct. 2021Sept 2021Aout 2021

Facebook : https://www.facebook.com/ORTF-News-107572991571884

Les demandeurs d’asile cherchant à entrer aux États-Unis par la frontière sud seront à nouveau renvoyés au Mexique le temps que leurs demandes soient constatées, l’administration Biden ayant annoncé jeudi le rétablissement de la politique controversée du “Restez au Mexique”.

Les gouvernements américain et mexicain ont accepté la reprise du programme, mis en place par Donald Trump en 2019, après sa précédente suspension par Joe Biden après son accession à la présidence. Il débutera initialement à San Diego et dans les villes texanes de Laredo, Brownsville et El Paso la semaine prochaine.

Biden avait qualifié cet arrangement d’inhumain après qu’il fut utilisé par l’administration de Trump pour renvoyer plus de 60 000 demandeurs d’asile vers le Mexique, où ils étaient souvent la proie de gangs criminels. De nombreuses personnes ont été laissées en attente pendant des mois dans les limbes du Mexique alors que leur sort était déterminé.[…]

The Guardian

Sous la présidence du républicain Donald Trump (2017-2021), des dizaines de milliers de migrants principalement originaires d’Amérique centrale avaient été renvoyés à la frontière mexicaine pour attendre l’issue de leur demande d’asile déposée aux États-Unis.  

A son arrivée au pouvoir, le président démocrate Joe Biden avait promis une politique migratoire plus humaine et avait lancé le démantèlement de ce programme, connu sous le nom de Protocole de protection des migrants (MPP).

Mais en août, la Cour suprême a infligé un revers à l’administration démocrate et jugé que le programme devait être maintenu.  

Les mesures seront remises en place à partir de lundi, a annoncé jeudi le département de la Sécurité intérieure (DHS).

LaPresse.ca

En Lien :

La culture revient dans le débat politique ? Tant mieux !

Articles : Dec. 2021Nov. 2021 – Oct. 2021Sept 2021Aout 2021

Facebook : https://www.facebook.com/ORTF-News-107572991571884

Dans une chronique qui vient de paraître, Michel Guerrin, rédacteur en chef au Monde, dénonce la vision culturelle d’Éric Zemmour en affirmant doctement : « La culture n’est jamais un sujet de propositions, elle est instrumentalisée. »
Et, en effet, qui aurait imaginé, il y a quelques mois encore, que la culture et plus particulièrement notre rapport à l’Histoire deviendraient des enjeux de débat pour la prochaine présidentielle ?

La candidature de Zemmour est venue bousculer le consensus qui voulait, comme toujours, soumettre le politique au primat de l’économique.

La médiasphère s’est pourtant donné bien du mal, à grand renfort de sondages, pour démontrer aux Français que leur unique préoccupation devait être le pouvoir d’achat.

Retournez dans le « cercle de la raison », la politique est affaire de gestion, pas de civilisation !

En réalité, l’enjeu mémoriel et culturel est depuis longtemps au cœur de l’agenda politique. Les entrepreneurs en démolition de la cancel culture ne ménagent pas leurs efforts : statues déboulonnées, rues débaptisées, manuels scolaires expurgés. La réécriture de l’Histoire est « en marche ».

Au grand dam des déconstructeurs et autres maîtres censeurs, la candidature d’Éric Zemmour replace ces questions au centre du débat démocratique. Voilà qui n’est pas pour leur plaire. Ces gardiens sourcilleux de la bien-pensance, considérant incarner le Bien et la Vérité, ne voient pas pourquoi ces sujets devraient être soumis à un débat contradictoire.

Eux qui réduisent l’Histoire de France à une archéologie de nos malheurs et qui s’acharnent à dresser le portrait d’une France pétainiste, colonialiste, raciste, détestée et détestable.

Comment pourraient-ils accepter cet autre récit qui célèbre les grandeurs et les beautés de la France ? Avec l’ambition politique de la rendre à nouveau « désirable », pour reprendre la formule de Philippe de Villiers : « La nation est un lien amoureux. Il faut refaire un peuple amoureux. »

À la fin des années 70, l’écrivain Milan Kundera, qui avait fui la Tchécoslovaquie soviétisée pour se réfugier en France, dénonçait le « massacre de la culture tchèque » par les communistes, à la suite du printemps de Prague. Dans son roman, Le Livre du rire et de l’oubli, il faisait dire à l’un de ses personnages : « Pour liquider les peuples […], on commence par leur enlever la mémoire. On détruit leurs livres, leur culture, leur histoire. Et quelqu’un d’autre leur écrit d’autres livres, leur donne une autre culture et leur invente une autre histoire. Ensuite, le peuple commence lentement à oublier ce qu’il est et ce qu’il était. Le monde autour de lui l’oublie encore plus vite. »

À cette époque, le journal Le Monde laissait s’exprimer cet écrivain qui disait : « La culture, c’est la mémoire du peuple, la conscience collective de la continuité historique, le mode de penser et de vivre. » Aujourd’hui, en France, on le traiterait de fasciste.

Boulevard Voltaire

Têtes à Clash n°89 – TVL Zemmour va-t-il redresser la barre ?

Articles : Dec. 2021Nov. 2021 – Oct. 2021Sept 2021Aout 2021

Facebook : https://www.facebook.com/ORTF-News-107572991571884

Franck Tanguy reçoit François de Voyer, Tarick Dali, Patrick Yvars et Xavier Legay. Au programme des débats : 1) Zemmour candidat : ce qu’il fallait faire pour redresser la barre ? 2) Guadeloupe-Martinique, la révolte : comment régler la situation ? 3) Affaire Nicolas Hulot et malaise chez les Verts… Retrouvez-nous sur : https://www.tvlibertes.com/ https://www.facebook.com/tvlibertes/ https://twitter.com/tvlofficiel?lang=fr

Le lord-maire de Londres souhaite un piteux Noël à tous

Articles : Dec. 2021Nov. 2021 – Oct. 2021Sept 2021Aout 2021

Facebook : https://www.facebook.com/ORTF-News-107572991571884

Médaille de lord-maire autour du cou, Vincent Keaveny pose fièrement à côté de son sapin de Noël. Il est affreux, il est tendance, il tend vers le ciel les déchets contenus dans le grillage conique qui le font ressembler à tout sauf à un sapin. Mais peu importe, le message est là. Piteux Noël à tous.

Ces détritus divers collectés par les balayeurs dans les rues de la ville symbolisent les gâchis de la société de consommation et, au passage, la passion de l’écolo pour le déglingué.

À Bordeaux, le maire enrage. Une poubelle entourée d’une guirlande clignotante aurait apporté la touche de féerie qui manque furieusement à la sculpture hors de prix, faite de verre et d’acier, qui trône sur le parvis de la cathédrale Saint-André. Bien sûr, les matériaux sont recyclés, mais il n’y a pas cette poésie de la canette vide, cette évidence de la nécessité d’en finir avec la beauté, ce je-ne-sais-quoi qui vous transforme un rêve d’enfant en décharge municipale. L’année prochaine, la riposte des maires EELV sera à la hauteur du défi lancé par le lord-maire de Londres. L’arbre sera encore plus moche ou ne sera pas. On ne transige pas avec l’avenir de la planète.

« Le symbole de cet arbre, c’est que nous pouvons avoir un Noël durable. » Le médaillé Vincent Keaveny explique la démarche. Nous voilà avec un Noël durable sur les bras. Jusqu’à quelle date ? Le lord-maire ne précise pas. Pâques, grandes vacances ? La plongée dans les contorsions intellectuelles du progressiste donne le tournis. Il a son vocabulaire personnel. Un Larousse de poche sans aucun lien avec le langage commun. La suite de la déclaration confirme ce constat : « Nous pouvons créer quelque chose, une merveilleuse œuvre d’art… » Pour le lecteur qui vient d’arriver, précisons que le Lord-maire parle d’un amas de détritus…

Mais laissons le sympathique notable poursuivre son raisonnement. Il veut créer « quelque chose de très frappant avec ce message : pensez à la façon dont vous pouvez rendre votre Noël un peu plus durable ». L’abstraction du message fait partie de la magie de Noël. Propos fumeux, esprit illuminé. La ville s’enorgueillit de posséder un tel monument d’incongruité. Allumé 24 heures sur 24, tous les jours de l’année. Le seul vrai élément durable de l’affaire.

Jany Leroy, Boulevard Voltaire