Saint-Jeures (43) : un incendie sur le chantier d’une “maison” de 1000 m² possédant une salle de prière, un dôme et 10 chambres rend dubitatif les habitants

Spread the love

Articles : Dec. 2021Nov. 2021 – Oct. 2021Sept 2021Aout 2021

Facebokk : https://www.facebook.com/ORTF-News-107572991571884

Suite à l’incendie suspect et aux interrogations nées du projet de grande maison à la sortie du bourg, la mairie de Saint-Jeures et le porteur de projet ont décidé de proposer une réunion publique pour les habitants en priorité.

Au sujet du projet, les tensions étaient montées bien avant l’incendie, incendie pour lequel une enquête a été ouverte afin d’en connaître l’origine et les motivations. (…)

Le contenu du permis de construire, lui, interroge. “Je n’ai jamais vu un permis de construire autant consulté. Il n’a pas le temps de prendre la poussière”, admet l’adjoint au maire. Ce permis de construire comprend une maison de 1184 m2 avec une piscine intérieure et un bâtiment sur un terrain de 11000 m2. La grandeur et l’architecture inquiètent, tout comme la présence indiquée d’une salle de prière de 20 m2, un dôme et les 10 chambres. Ce qui avait fait naître rapidement des rumeurs dans ce village du Plateau, les uns parlant d’une mosquée, d’autres imaginant une école coranique. (…)

La mairie veut expliquer, le propriétaire aussi

L’objectif de cette réunion est de clarifier la situation. La mairie entend rappeler toute la procédure et les actions menées depuis plusieurs mois. Et le porteur de projet compte évoquer son choix et répondre aux questions. “Je ne sais pas si ça va apaiser, mais on veut au moins expliquer. On est assailli de questions et on ne peut pas forcément répondre à tout car certaines questions concernent le propriétaire du terrain.”

(…) La commère 43

Les islamistes du CCIE (ex-CCIF) suivent le dossier de très près

https://www.facebook.com/ccieurope.org/?ref=nf&hc_ref=ARSNq3DVtBD5YsEpkopJTVNxTuntTTSWWFJc8ZS5_U4LfUbhek3kZhUqyq3TUG1e62Y

La piste criminelle est privilégiée après l’incendie d’un véhicule et d’un abri sur le chantier d’une habitation individuelle au petit matin, ce mercredi 24 novembre à Saint-Jeures.

Le permis de construire accordé à un Lyonnais de confession musulmane suscite la controverse dans la commune. Des plaintes en mairie et une pétition auraient circulé pour stopper ce projet de maison de 1 184 mètres carrés comprenant une salle de prière.

(…) Le Progrès

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.