(((YouTube))) censure Russia Today en Allemagne, les médias assurent que les Russes n’ont pas le droit de censurer (((YouTube))) en Russie

Spread the love

Articles  : Sep. 2021Aout. 2021Juil. 2021Juin. 2021

Les médias ont censuré Russia Today en Allemagne au motif que les Slaves n’ont pas le droit de dire ce qu’ils veulent.

Si la presse salue cette décision, elle est en revanche scandalisée par l’annonce du gouvernement russe de son intention de faire de même à leur encontre.

Le Monde ci-dessous :

C’est une erreur « 404 Not Found » : depuis mardi après-midi, les chaînes YouTube de RT Deutsch et Der Fehlende Part sont inaccessibles à ses quelque 600 000 abonnés. Ce qui a poussé, le Kremlin à réagir, mercredi 29 septembre et à dénoncer une « censure ».

YouTube, le site de vidéos de Google, a bloqué les chaînes de RT Deutsch et Der Fehlende Part parce qu’elles sont accusées d’avoir diffusé de « fausses informations » sur le coronavirus. Et parce que RT DE a voulu, par l’intermédiaire de sa chaîne Der Fehlende Part, contourner l’interdiction de diffuser de nouvelles vidéos pendant une semaine après la mesure restrictive visant RT. De son côté, RT estime que la suspension initiale, qui devait être levée mercredi, visait à handicaper son fonctionnement à l’approche des législatives en Allemagne le 26 septembre.

« YouTube a toujours eu des directives claires pour la communauté, qui décrivent ce qui est autorisé sur la plate-forme », a expliqué YouTube dans un communiqué, cité par Süddeutsche Zeitung, rappelant les entorses commises par RT DE.

Disons plutôt que la (((communauté))) a toujours eu des directives claires pour YouTube.

De son côté, Margarita Simonian, la rédactrice en chef des médias d’Etat russes Rossia Segodnia, RT et Sputnik, a évoqué la « guerre médiatique déclarée par l’Etat allemand à l’Etat russe », rapporte le journal Novaïa Gazeta. Sur Twitter, elle a appelé les autorités de la Fédération de Russie à « fermer les bureaux d’ARD et de ZDF » et à « interdire Deutsche Welle et d’autres médias allemands en Russie ».

En fait, ces médias « allemands » auraient dû être interdits depuis longtemps et pas seulement en Russie.

Merci à D.P.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.