Morbihan : 7 fusillades en une semaine

Spread the love

Articles : Juil.2021 – Juin 2021Mai 2021Avr. 2021Mar.2021Fev.2021

Il semble que la mode des fusillades, qui semble s’être quelque peu calmée à Nantes – en moyenne « seulement » un épisode toutes les trois semaines en ce moment -, donne des idées aux délinquants dans le Morbihan. Ainsi, le département vient de connaître sept épisodes en une semaine.

Après des tirs le matin du 26 puis dans la soirée du même jour à la Bourdonnaye, une cité « sensible » du nord de Vannes, puis le même soir à Ménimur et à Kercado le lendemain 27 (deux épisodes à 13h20 et 16h rue des Vénétes), un autre épisode a eu lieu au Bois du Château à Lorient où un véhicule de police a été pris pour cible.

Le 29 juillet, un nouvel épisode des règlements de comptes a eu lieu vers Arradon, la très chic banlieue de Vannes,  où les secours ont pris en charge un véhicule brûlé route de Corn-er-Houet avec deux blessés, tandis qu’un troisième a pris la fuite. Les tireurs sont activement recherchés.

Les forces de l’ordre relient ces divers épisodes au juteux trafic de drogue des cités vannetaises – plusieurs millions d’euros générés par an. « Le 29 décembre 2019 Ricardo Blanchedent, frère du baron de la drogue vannetais, avait été laissé pour mort après un coup de feu et une course-poursuite entre Saint-Nolff et Vannes », rappelle le Télégramme. « Condamnés depuis à 10 et 7 ans de prison et placés derrière les barreaux, les frères Blanchedent ont été contraints d’abandonner leurs spots de deal des quartiers Kercado et Ménimur ». Où depuis, les règlements de comptes se multiplient.

Louis Moulin


[cc] Breizh-info.com

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.