Pour Emmanuel Macron, l’immigration africaine est « une chance » pour la France [Vidéo]

Spread the love

Articles : Mai 2021Avr. 2021Mar.2021Fev.2021Jan.2021

L’entretien accordé par Emmanuel Macron au magazine Zadig fait couler beaucoup d’encre. S’il a fait l’éloge du département de Seine-Saint-Denis, le président de la République a également déclaré que l’immigration africaine était « une chance pour notre pays ». Décryptage.

Pour Emmanuel Macron, la Seine-Saint-Denis, c’est toujours la Californie…

C’était au mois de février 2019. Lors d’une intervention devant des élus d’Île-de-France, Emmanuel Macron déclarait : « La Seine-Saint-Denis, c’est San Francisco ! Il ne manque que la mer par rapport à la Californie ! »

Deux ans plus tard, l’affection du chef de l’État pour le département le plus pauvre de métropole ne se dément pas. Dans une interview publiée le 26 mai par le magazine Zadig, il s’est longuement attardé sur le cas du « 9-3 ». Une Seine-Saint-Denis qu’il aime « énormément » puis de décrire le sulfureux département comme étant « le plus jeune de France, avec deux aéroports internationaux, le plus important stade sportif français et le plus grand nombre de créations de start-up par habitant ».

Quant à la comparaison avec la côte ouest américaine, elle tient toujours aux dires d’Emmanuel Macron : « Il ne manque que la mer pour faire la Californie », selon lui. Chacun jugera :

Plage de Santa Monica en Californie. Source : authentikusa.com
Bagnolet, Seine-Saint-Denis. Source : Le Parisien

Pour expliquer les « difficultés » auxquelles est confronté le département, le président de la République avance que, contrairement à la Californie, en Seine-Saint-Denis, « quand les gens progressent, ils partent ». Une « fuite des talents » qui, à ses yeux, se « conjuguent » avec les difficultés économiques, sociales et sécuritaires du territoire.

Mais le département a également inspiré le chef de l’État et son gouvernement sur d’autres plans : « C’est là que j’ai compris qu’il fallait absolument rouvrir les écoles », détaille Emmanuel Macron au sujet de la crise sanitaire. Une décision notamment motivée par le message d’alerte de Gilles Poux, maire de La Courneuve, sur la précarité sociale et éducative des élèves.

Quelques rappels chiffrés sur la Seine-Saint-Denis :

L’immigration africaine, « une chance pour notre pays »

Au cours de l’entretien, le sujet de l’immigration a également été abordé par Emmanuel Macron. Tout comme pour la Seine-Saint-Denis, le président de la République s’est montré fidèle à ses vieilles passions en chantant les louanges de l’Afrique, et plus particulièrement des « immigrations africaines ». S’adressant à ces dernières, il les a de nouveau présentées comme étant une richesse pour la France : « Vous qui êtes là par les cruautés de l’histoire, par la volonté de vos grands-parents, de vos parents ou par la vôtre propre, vous êtes une chance pour notre pays ».Quant aux récalcitrants angoissés par les conséquences d’un possible Grand Remplacement des autochtones par des immigrés d’origine extra-européenne, Emmanuel Macron répond que « la France n’est pas une identité figée », mais « une volonté de chaque jour »

Crédit photo : DR (photo d’illustration)
[cc] Breizh-info.com, 2021, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

Breizh.info.com

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.