Nîmes : dans certaines écoles, la journée de classe est rythmée par les cris des guetteurs

Spread the love

Articles : Mai 2021Avr. 2021Mar.2021Fev.2021Jan.2021

Dans les écoles du Chemin-bas d’Avignon, à Nîmes, la journée de classe est rythmée par de drôles de cris qui retentissent régulièrement depuis la rue : ceux des guetteurs, de jeunes adolescents chargés de prévenir de l’arrivée d’une patrouille de police. Car ce groupe scolaire est littéralement cerné par le trafic de stupéfiants qui s’opère aux quatre coins des bâtiments. Le directeur, les professeurs, les élèves et leurs parents ne supportent plus l’insécurité qui règne et qui les met en danger.  

Intimidations, intrusions des trafiquants dans la cour de récréation, règlements de comptes armés dans la rue, ils ne comptent plus les incidents qui bouleversent leurs journées. Malgré les interventions de la police et de la mairie, le trafic semble impossible à arrêter. Les équipes d’”Envoyé spécial” ont posé leur caméra au cœur de l’école, avec les professeurs et leurs élèves pour comprendre leur quotidien.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.