Où va Marine ? Que veut Marine ? On ne sait plus !

Spread the love

Articles  : Fev. 2021 – Jan. 2021 – Dec. 2020 – Nov. 2020

Elle veut être élue, c’est certain. Mais que veut-elle pour la France ? Telle est la question. Décevante et déconcertante par ses prises de position.

Si JMLP est resté fidèle à sa ligne politique pendant des décennies, à la fois par son combat patriote et  par ses provocations antisémites, Marine quant à elle, qui a hérité du FN sur un plateau, ne cesse de louvoyer et de déstabiliser de plus en plus son électorat.

Le programme de JMLP était clair comme du cristal : la France d’abord, immigration zéro et libéralisme économique. Il n’a jamais changé de cap en 40 ans.

Un grand patriote, éminemment cultivé, féru d’Histoire, qui brillait dans tous les débats par l’étendue de ses connaissances et sa combativité.

Mais en revanche, bien malin celui qui peut définir la ligne directrice de Marine, qui retourne sa veste au gré des sondages et qui écarte tous ceux qui ne partagent pas ses revirements.

Comme le dit Onfray, elle n’a pas de colonne vertébrale intellectuelle.

Et, contrairement à son père, elle se distingue surtout par l’étendue de son ignorance, en voulant débattre sur des sujets qu’elle ne maîtrise pas.

Même l’immigration et l’insécurité sont devenus pour elle des sujets difficiles, car elle ne travaille pas ses dossiers.

On l’a encore vu face à Darmanin. Elle ne connaissait pas les chiffres dévastateurs de l’immigration, sujet majeur qui a pourtant été le terreau sur lequel a prospéré le FN pendant 40 ans ! Alors, que dire des autres thèmes qui ne sont pas dans ses cordes ?

Marine fait de bons meetings, en terrain ami, mais fait de mauvais débats en terrain hostile.

Michel Onfray résume parfaitement  la faiblesse de la présidente du RN, qui n’a pas de réel projet politique, pas de vision de long terme pour la France, mais qui pense pouvoir être élue en épousant la pensée dominante.

https://frontpopulaire.fr/o/Content/co407206/michel-onfray-marine-le-pen-n-a-pas-de-colonne-vertebrale-politique

De l’héritage paternel, il ne reste plus grand chose.

https://www.huffingtonpost.fr/entry/marine-le-pen-ne-veut-plus-suspendre-les-accords-de-schengen_fr_60141c35c5b653f644d31836

Le souverainisme ? Enterré, puisqu’elle s’accommode dorénavant des accords de Schengen.

L’islam ? Une religion comme une autre, parfaitement compatible avec la République.

L’euro ? On le garde. Ce qui lui évite de patauger misérablement et d’embrouiller les Français avec le franc, l’euro et l’écu !

Le Frexit ? Terminé. Le souverainiste et frexiteur Philippot a fait ses valises.

Et il n’est pas le seul. Marion a pris ses distances, le brillant Messiha également. Sans parler de NDA, qui a vu ses espoirs engloutis dans le naufrage du débat Marine/Macron en 2017.

Marine a donc tout dit et son contraire, comme la plupart des leaders politiques, qui n’ont pas de convictions affirmées, mais vivent de la politique pendant 40 ans.

De souverainiste avec Philippot, Marine est devenue europhile.

Elle entre dans le système, comme tous les politiques sans foi ni loi, qui veulent être élus coûte que coûte.

En fait, depuis Mélenchon jusqu’à Marine, en passant par la droite, le PS ou les Verts, chaque présidentiable potentiel scrute les sondages.

Créditée de 48 % des voix  face à Macron à 52 %, Marine commence à croire au miracle.

Les Français n’ayant aucune intention de suivre le chemin emprunté par les Anglais, Marine pense qu’affirmer sa fibre europhile peut rapporter quelques points.

Mais c’est oublier que l’électeur souverainiste voit de moins en moins la différence entre son  parti et les mondialistes.

Quand Marine juge encore que l’islam est compatible avec la République, alors que 60 % des jeunes musulmans souhaitent l’avènement de la charia, c’est que l’écart entre RN et Macronie se comble peu à peu !

Cela prouve que Marine n’a aucun projet de civilisation pour la France, dit Onfray. Elle godille au gré des sondages et fait de temps en temps une apparition plus médiocre qu’éblouissante.

Alors que faire ? Telle est la question que se posent les patriotes.

Car si Marine ne travaille pas ses dossiers, si elle est jugée incompétente par beaucoup, et peu sérieuse dans la préparation des débats, il n’en demeure pas moins que c’est elle qui détient les gros bataillons d’électeurs.

Faut-il la soutenir sachant qu’elle ne fera pas le poids face à Macron ?

Faut-il jeter l’éponge et la jouer perdante ?

Toute la question est là. Ceux qui croient encore au Messie patriote surgi de nulle part et capable de rafler la mise, ne voient toujours rien venir.

Nous en sommes là.

Et Macron jubile. Car lui, contrairement à ses adversaires, a bien un solide projet pour la France, mis en œuvre depuis 2017 sans changer de cap :

Liquider les frontières ;

Liquider la nation et son Histoire ;

Liquider le peuple français et son patrimoine culturel.

Et face à cette entreprise de démolition pour mettre en place le grand marché mondial, Marine n’a aucun contre-projet crédible.

Devenue europhile, elle se glissera peu à peu dans le moule mondialiste si cela peut la servir. Ne vient-elle pas d’interdire à ses troupes de soutenir Génération Identitaire ? Quel renoncement !

Elle a dédiabolisé le parti, certes, mais au prix d’un reniement de l’héritage légué par son père. Pas de quoi s’en réjouir.

Le RN est désormais plus proche de la droite molle et inconsistante que du FN historique. C’est  un lourd handicap pour 2022.

Jacques Guillemain, Riposte Laïque

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *