J’étais à Paris avec Florian Philippot : vive le virus de la vie, liberté !

Spread the love

Articles  : Jan. 2021Dec. 2020Nov. 2020Oct. 2020

Hier, samedi 30 janvier, et pour la 13e fois à Paris, Les Patriotes se sont réunis autour de Florian Philippot : plusieurs centaines de personnes de tous âges, volontaires, déterminés, enthousiastes pour dire non à la « coronafolie » sous les fenêtres du ministre de la santé.

Un peu avant le début du rassemblement, plusieurs policiers ont trouvé de bon ton de verbaliser plusieurs personnes non masquées ou mal masquées. Effet Castex-plus, sans doute, puisque la veille ce dernier nous avait menacés d’une virulence punitive en cas d’irrespect des diverses camisoles sanitaires !

Dominique Bourse-Provence, référent de Paris, fait remarquer que le gouvernement a reculé sur l’instauration d’un passeport sanitaire et renonce pour l’instant à un troisième confinement. Et que, pour ne pas perdre la face, il décide de fermer les frontières et les grands centres commerciaux. Il félicite les jeunes de la Cocarde Etudiante qui ont subi l’attaque violente des antifas il y a quelques jours.

https://letudiantlibre.fr/actualite/les-militants-de-la-cocarde-etudiante-attaques-par-les-antifas/

Un jeune homme dynamique, Sébastien El Debs, référent Les Patriotes des Yvelines, se présente pour la première fois et énonce avec enthousiasme les actions des militants de son département, sous les applaudissements de  l’assistance.

Ensuite intervient Philippe Murer, économiste proche des milieux souverainiste et écologiste, qui nous parle de la Grande Réinitialisation (Great Reset) et du forum de Davos qu’il nomme le “Syndicat des Elites Mondialistes”. Il rappelle que Schwab a prôné le confinement de 24 mois… jusqu’à la vaccination pour tous, la conséquence étant la fermeture de 75% des bars et restaurants !  Pour lui, Macron et l’U.E. qui appliquent les idées de Schwab, sont des “crétins éduqués” qui, par leur politique destructrice veulent réduire l’homme à un être asservi à un revenu universel, soumis à une surveillance numérique. Rien de mieux pour détruire un homme, affirme-t-il, que de le payer à ne rien faire. Pour vaincre cette nouvelle mondialisation, cette nouvelle tyranie, il faut regagner notre souveraineté et exiger des référendums populaires.

Pour mieux connaitre Philippe Murer : Le Blog de Philippe Murer – Quelques réflexions sur l’économie et l’environnement

Ensuite, un restaurateur, Stéphane Larrat, nous parle du vécu traumatisant de son fils de huit ans à qui une de ses deux institutrices impose le port du masque de manière drastique, contrairement à l’autre qui se montre beaucoup plus “coulante”. Il envisage de retirer son fils de l’école les jours où son enfant subit la dictature du masque. Il conclut que de faire subir ces contraintes aux enfants signifie que nos dirigeants nous veulent vraiment du mal !

Bébert du groupe Les Forbans intervient ensuite, voix de tous les gens de spectacle interdits de se produire sur scène. Il explique qu’il n’a pu se produire en concert que trois fois en onze mois contre les trente fois habituelles. Et compare la grippe espagnole de 1918/19, qui avait fait 50 millions de morts en un an dans le monde  alors que nous sommes à 2 millions avec l’épidémie de covid : cela mérite-t-il de tout bloquer ?

Florian Philippot prend enfin la parole. Il cite Michelet en disant que nous n’avons pas le droit de céder au découragement. Ils sont en train de nous construire un monde infernal, poursuit-il. “Véran en prison”, scande la foule à plusieurs reprises ! “Vous êtes des résistants, vous êtes des résistants”, affirme avec conviction le tribun ; et l’assemblée scande “résistance”à plusieurs reprises avec ferveur. Florian énumère ensuite le nom des 17 villes de France qui organisent aussi  un rassemblement ce samedi. Il rend ensuite hommage au restaurateur de Nice, Christophe, qui a osé défier la dictature sanitaire. Il s’adresse à l’ensemble de la profession pour l’assurer du soutien des Patriotes, et  enjoint les restaurateurs de ré-ouvrir les établissements et de travailler normalement et non pas sous cloche sanitaire, leurs restaurants n’étant pas des cantines d’hôpitaux.

Il parle alors de la très importante communication de l’Université américaine de Stanford qui démontre que toutes les contraintes de confinement et de couvre-feu sont inutiles contre la propagation du virus : un énorme pavé dans la mare de nos dictateurs sanitaires au pouvoir !

(A ce sujet ne pas manquer la vidéo de F.P. Raoult attaque très fort et fait des révélations ! – YouTube)

Il revient sur le fait que Castex a reculé sur l’imminence d’un troisième confinement et qu’auparavant il avait renoncé au passeport sanitaire. Cela fait deux fois qu’ils reculent et, selon lui, s’ils maintiennent des mesures liberticides, c’est par bêtise, sadisme et intérêt ! Et c’est sous prétexte de covid qu’ils veulent imposer le vote par correspondance qui n’est qu’un “vol par correspondance”! Et, pendant ce temps, ils continuent à fermer des centaines de lits d’hôpitaux, ajoute-t-il.

“Résistance, résistance”, scande encore l’assistance ! Et “tout le monde déteste la Macronie”!

Florian Philippot parle ensuite de la peur, des gens terrorisés, portant le masque en plein air, dans leur voiture, même chez eux, de cette société de zombies qui s’installe. Il nous demande de parler à ces gens, de leur expliquer qu’il faut cesser d’être des moutons. Il ajoute que vivre n’est pas que survivre et que nous ne pouvons accepter un monde sans sourires, sans visages. Un monde sinistre sans partager, sans faire la fête, avec des générations séparées, un monde qui interdit de travailler normalement avec autrui, un monde sans sport, sans chansons…Bref, un monde où il n’est permis  que de se taire et travailler comme des zombies ! Est-ce ce monde que nous voulons léguer aux générations futures, demande-t-il ? Il évoque ensuite les médecins de plateaux-télé qui veulent que nous restions en taule, et dit que nous ne voulons plus les voir car ils n’ont aucune légitimité.

Il conclut en nous sommant d’attraper le virus de la vie et de créer une épidémie de vie ! Il n’y a aucun vaccin contre le virus de la liberté, ajoute-t-il et de citer Paul Eluard qui, en 1942, écrivait : “Je suis né pour te connaitre, pour te nommer, Liberté”!

Merci au média RT pour son reportage et ses vidéos que j’ai relayées ci-dessus. Il est à noter que les médias “officiels” ont brillé par leur absence : https://francais.rt.com/france/83335-fermeture-restaurants-couvre-feu-nouvelle-mobilisation-patriotes-coronafolie

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.