Nouveau fiasco : 42 000 vaccinés en Allemagne, 70 en France !

Spread the love

Articles  : Dec. 2020Nov. 2020Oct. 2020Sept 2020

Une fois de plus le “meilleur système de santé au monde”, qui était soi-disant fin prêt depuis janvier 2020 pour affronter le coronavirus, est la risée de toute la planète.

Annoncée par un battage médiatique sans précédent, cette campagne de vaccination sent déjà le fiasco à peine commencée.

Jugez plutôt :

En 48 heures la France a vacciné péniblement 70 personnes, contre 42 000 en Allemagne. 

De quoi avoir honte, tant le fossé est abyssal. Quand la France vaccine 1 patient, l’Allemagne en vaccine 600 !!

À ce rythme endiablé de 35 injections par jour, il nous faudra plus de 5 000 ans pour vacciner la population française. Le virus doit bien se marrer.

En Grande-Bretagne, pays en voie de sous-développement suite au Brexit, comme chacun sait, ils en sont à 800 000 injections depuis mi-décembre.

Aux États-Unis, plus de 2,1 millions de patients ont été vaccinés.

Et en Israël, on dénombre 500 000 vaccinés pour 9 millions d’habitants !

Une fois de plus la France décroche le bonnet d’âne. Une habitude. Rien n’a été anticipé.

https://www.msn.com/fr-fr/actualite/france/vaccination-contre-le-covid-19-comment-l-%C3%A9cart-se-creuse-entre-la-france-et-ses-voisins/ar-BB1clcdT?ocid=msedgdhp

https://francais.rt.com/france/82254-campagne-vaccination-anti-covid-quelle-strategie-gouvernement-france

Cette fois, on touche le fond, à tel point qu’avec Macron et son équipe de bras cassés totalement dépassés, on craint les ricanements quand on dit à un étranger qu’on est français !

Après la pénurie de masques, de respirateurs, de tests, voilà qu’on manque de congélateurs grand froid et que rien n’est prêt pour la campagne de vaccination, pourtant annoncée comme la grande victoire sur le covid-19, porteuse de lendemains qui chantent.

En fait, c’est plutôt la débâcle de mai-juin 1940. Comme toujours, la logistique ne suit pas.

Nous sommes en guerre, rabâche Macron depuis près d’un an, mais on n’a toujours pas de cartouches pour monter à l’assaut.

Mais tout cela est, paraît-il, voulu, que personne ne s’y trompe. Sans doute une ruse pour tromper l’ennemi ?

Non seulement Véran assume, mais il revendique ce choix.

Pour Alain Fischer, “c’est bien de ne pas aller trop vite, cela permet une campagne dans les meilleures conditions de sécurité et d’éthique”. Le ridicule ne tue pas, c’est une chance !

Un vrai lion ce Fischer, un guerrier, un battant et un chef de guerre comme on les aime face aux périls les plus menaçants. On se sent protégé.

“La vraie montée en puissance aura lieu mi-janvier”, nous rassure le ministère de la Santé, sans la moindre gêne.

La vérité est que la France est incapable d’assurer la logistique et de garantir la chaîne du froid à – 70°. Rien n’est prêt et plus personne ne sait qui fait quoi.

Le gouvernement promet 1 million de vaccinés d’ici février et 27 millions à l’horizon de cet été.

Pari osé. Si on en fait le quart, ce sera déjà un exploit.

60 % des Français ne sont pas très chauds pour se faire piquer. Et pour les 40 % de kamikazes tentés par l’aventure, les délais d’attente risquent de se transformer en années.

Depuis un an, date de la découverte du virus chinois, tout n’a été que débâcle généralisée, mensonges et incompétence.

D’ailleurs, notre système de santé est tombé si bas que même la recherche est à la traîne.

La course au vaccin se fait sans la France, qui n’est même pas dans les 10 premiers candidats de tête.

Au pays de Pasteur, c’est plutôt sidérant.

Jadis pépinière de prix Nobel, l’Institut Pasteur ne brille guère dans la lutte contre le covid-19.

Dans tous les domaines la France recule inexorablement. Déclassée, distancée, ou carrément larguée par ses concurrents, elle n’est plus que l’ombre de ce qu’elle fut à l’issue des Trente Glorieuses.

Ruinée par l’immigration et par l’euro, dirigée depuis 40 ans par des incapables sans honneur ni éthique, elle file à toute allure vers le sous-développement et le chaos.

Et avec une immigration démentielle qui l’entraîne par le fond, tout espoir de redressement n’est qu’illusion. Et demain sera bien pire.

En deux générations, les héritiers du gaullisme ont tout détruit.

On leur a confié une pépite, riche et à la pointe de toutes les technologies il y a 40 ans. Ils en ont fait un champ de ruines, saccageant notre outil industriel et tous nos services publics, École et Santé en tête.

Jacques Guillemain, Riposte Laïque

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.