La théorie de l’assassinat raciste s’effondre totalement après la publication d’une nouvelle vidéo de George Floyd résistant à son arrestation !

Articles : juillet 2020juin 2020mai 2020avril 2020

Démocratie Participative

Après deux mois et demi, la vidéo de l’arrestation de l’acteur pornoir George Fentanyl Floyd est finalement sortie. La raison d’un tel délai est absolument évidente pour toute personne dotée d’un semblant de capacités cognitives, une fois visionné ce document.

La scène montre une arrestation parfaitement banale. Les policiers ne font preuve d’aucune agressivité particulière tandis que Fentanyl Floyd commence, dès le départ, à faire du cinéma. Assis dans sa voiture, il s’agite, conteste, fait semblant de coopérer avant de se remettre à s’agiter en dépit des consignes que lui donnent les policiers.

A 01:30′, Floyd se met à pleurer comme un enfant en disant « ne me tirez pas dessus » alors que le policier lui dit qu’il n’a pas l’intention de l’abattre. Il le sort ensuite du véhicule pour le menotter.

A 04:25 on voit un des policiers de couleur prendre en charge Floyd pour le placer dans le véhicule de police.

A 04:35, on entend Floyd, placé contre la voiture de police, dire, « I am claustrophobic, I can’t get in the car », soit en français : « Je suis claustrophobe, je ne peux pas rentrer dans la voiture ». Après avoir été littéralement arrêté au volant de sa voiture 4 minutes plus tôt.

A 05:00, Floyd résiste à son placement dans le véhicule de police et supplie en pleurant l’agent de le laisser parler avec lui.

A 06:30, Floyd est toujours debout, encadré par les policiers, et continue de résister à son placement dans le véhicule en disant, « je suis claustrophobe, je vais mourir ».

A 07:00, l’acteur porno continue de répéter la même phrase, le policier en charge lui indique qu’il ouvrira la fenêtre du véhicule pendant le trajet.

A 07:17, Floyd, toujours debout et résistant à son arrestation, dit enfin, « I can’t breathe » (« Je ne peux pas respirer »).

A 07:40, Floyd commence à résister violemment à son arrestation tandis que les policiers restent calmes, il vocifère toujours, « I can’t breathe », alors qu’il est partiellement dans le véhicule et qu’aucune mesure de neutralisation n’est prise physiquement contre lui.

A 8:00, Floyd ressort du véhicule et se débat contre les policiers qui entreprennent finalement de le neutraliser.

Encore actuellement, même le fait que George Floyd était cardiaque et drogué aux amphétamines reste occulté par les médias. Rien n’est dit sur son lourd casier judiciaire impliquant notamment le braquage par arme à feu d’une femme enceinte. C’est aussi le silence sur le fait qu’il a été interpellé alors qu’il trafiquait avec de la fausse monnaie.

Cette vidéo pouvait être diffusée par les autorités 24 heures après les faits pour dissiper tout malentendu. Au lieu de cela, elle a été sciemment cachée pendant que les médias juifs montaient de toutes pièces, à l’échelle de l’Occident, une histoire d’assassinat « raciste » commis par Derek Chauvin, présenté comme un suprémaciste blanc.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *