Une racaille dégénérée, soutenue par Booba, menace et insulte Julien Odoul !

Publié le 7 décembre 2019 – par Josiane Filio (RL)

Depuis qu’il a osé interpeller une voilée accompagnant des enfants, en pleine séance du Conseil régional de Bourgogne, Julien Odoul est devenu une célébrité ; non seulement auprès des patriotes qui ont approuvé et applaudi son intervention… mais bien évidemment chez les musulmans adorateurs du prophète Mahomet… celui qui prétend avoir entendu la voix du dieu Allah, et a réussi à implanter durablement dans le monde, cette véritable secte maquillée en religion, où il n’est question que de l’infériorité de la femme et donc de la suprématie de l’homme ayant tous droits sur elle, à commencer par la traiter comme un objet et donc en « user » selon son unique bon plaisir…

Nous pensions avoir atteint le fond de l’écœurante manière dont les médias « bien en cours » avait traité l’événement…

https://ripostelaique.com/cnews-transforme-en-tribunal-islamique-pour-lapider-julien-odoul.html

Mais non, comme toujours avec les islamistes, dûment protégés par le pouvoir dans le but évident d’obtenir leurs voix aux prochains scrutins…ils réussissent encore à creuser plus loin dans l’abject !

Ainsi le malfaisant rappeur Booba s’est fait un plaisir de relayer sur son compte Instagram et ses 4,5 millions d’abonnés la vidéo d’une scène qu’avec son QI d’huître (pardon les huîtres) il a immédiatement apprécié puisqu’elle visait un « ennemi » osant affronter l’islam.

Dans cette vidéo qui circule sur les réseaux sociaux, on voit Julien Odoul attablé dans un café en train de boire une bière avec une amie. L’individu, qui le filme sans son autorisation, l’interpelle en le traitant de “petit fils de pute”, “pédé”, “homosexuel”… rien de moins.

À accent et la richesse de vocabulaire de l’interpellant, on comprend bien qu’il s’agit d’un intellectuel islamiste, de ceux dont on nous gave à longueur d’antennes et de lignes, nous recommandant le « vivre-ensemble » si enrichissant.

Faisant preuve de sang-froid et sans jamais perdre son calme, Julien Odoul, aidé de son amie, réclament au tenancier d’écarter l’individu “un petit peu alcoolisé”.

Pensant qu’il fallait que tout le monde assiste à ce qu’il pense être un affront à Julien Odoul, Booba a donc très vite diffusé le document (tronqué), en y ajoutant un commentaire de son cru… à la hauteur de ses possibilités intellectuelles :

Pour le plaisir… petit florilège de commentaires particulièrement plaisants parce que frappant juste dans le résumé des deux personnages, le rappeur et l’aviné injurieux :

C’était mal augurer du courage de Julien qui a décidé de porter plainte contre l’individu, avec un commentaire d’une toute autre portée, dans lequel il qualifie son « agresseur injurieux » de pitoyable caricature du « vivre-ensemble » apaisé et pacifique !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *