Villeurbanne : un Afghan « déséquilibré » tue 1 Infidèle et en blesse 9 autres…

Publié le 31 août 2019 – par Christine Tasin (RPL)

« Allah Akbar ! » Sus aux Infidèles, « ils ne lisent pas le Coran ! »

Ecoutez le témoignage d’un témoin qui, parce qu’il doit avoir un petit air maghrébin ( c’est son accent qui me fait dire cela) et donc susceptible d’être musulman, a pu discuter avec l’assassin, tranquillement, ainsi que les chauffeurs de bus qui l’ont maîtrisé (eux aussi musulmans ? )

Cliquer ci-dessous pour entendre le témoignage :

Le terroriste – appelé naturellement déséquilibré par la police et les journaleux – est un migrant, un Afghan… demandeur d’asile d’une trentaine d’années  !

Que fuyait-il en Afghanistan ? Plus sûrement la justice du pouvoir en place que celle des talibans dont il doit faire partie. Mais il n’a pas été renvoyé chez lui, il n’a pas été expulsé… Que voulez-vous, Macron et Merkel comptent sur les bras  et les spermatozoïdes de ce genre de quidam pour que nos retraites soient payées…

http://resistancerepublicaine.eu/2019/08/30/lonu-reconnait-que-le-grand-remplacement-est-impose-par-les-elites-aux-peuples-jamais-consultes/

Que venait-il faire en France ? Assassiner des non musulmans qui attendaient paisiblement leur bus. Au hasard…

Un jeune de 19 ans, se rendant à Méribel pour le festival Woodstower a perdu la vie en quelques secondes. Juste parce qu’il n’était pas musulman, ou, plus exactement, parce qu’il n’avait pas l’air musulman…

Voilà, la messe est dite. Quand les barbus en djellabah et les voilées traversent nos villes grimés c’est pour qu’on les reconnaisse comme musulmans, qu’on les différentie des non musulmans, ces sales Kouffars… Et cela permet aux musulmans qui appliquent à la lettre les prescriptions coraniques de savoir exactement à qui s’en prendre… C’est comme cela que, dans les territoires conquis par l’islam, depuis 1400 ans, les non musulmans en arrivent à se convertir, pour avoir la paix, pour se sentir en sécurité…

Cela commence de façon discrète, par le « mon frère » dont un vigile de Carrefour salue le musulman en train d’insulter une femme…

L’élue sort son téléphone, et commence à filmer la scène. Elle demande des excuses, l’autre s’exécute à contrecœur. Sans conviction. L’air narquois. Les deux vigiles du magasin remarquent le tapage et interviennent ; l’un d’eux hésite, puis se lance : « Frère, qu’est-ce qui se passe ? ». L’élue voit rouge :  « Ah non, pas de ‘’frère’’ ! » ; on les évacue, elle et le jeune, et la sérénade continue sur le parking, devant le supermarché. « Tu sais ce qu’on leur fait en Algérie, aux femmes comme toi ? ».

Lire l’ensemble de l’article ici :

http://resistancerepublicaine.eu/2019/08/29/une-racaille-a-la-jeune-elue-rn-isabelle-surply-tu-sais-ce-quon-leur-fait-en-algerie-aux-femmes-comme-toi/

.

Quoi faire, me direz-vous ?

Elémentaire, mon cher Watson. Interdire tout port de vêtements ou accessoires typiquement musulmans, afin d’arrêter l’hécatombe des non musulmans… 

Simple. Trop simple. Et bien trop discriminatoire, n’est-ce pas Macron, n’est-ce pas les dégénérés de Bruxelles ? Eux préfèrent que tout le monde, peu à peu se voile, porte barbe et djellabah… Macron veut pouvoir se targuer d’avoir lutté efficacement contre le terrorisme quand il ne fait que donner de plus en plus d’avantages, de gages… aux djihadistes.  Le prix à payer, il s’en tape, c’est l’islamisation de la France, et, avant, la mort terrible de nos jeunes comme ce jeune amateur de musique, décédé ce soir à la fleur de l’âge.

Et pourtant… si on voulait…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *