Notre-Dame de Paris, pourquoi conclure à un accident alors qu’il était facile pour n’importe qui de monter sur la cathédrale ?

Publié le 18 avril 2019 – par Jacques Guillemain

Assez de propagande bien-pensante, assez de non-dits. Place à la vérité.

Rien ne prouve que l’incendie de Notre-Dame soit d’origine criminelle, mais rien n’autorise à écarter d’emblée cette piste avant les conclusions de l’enquête.

Dès 20 heures, alors que les flammes étaient au plus haut et que les pompiers étaient loin d’avoir gagné la partie, le procureur déclarait que la piste criminelle était écartée au bénéfice de la thèse accidentelle. À quoi sert une enquête dont on connaît déjà les conclusions ?

Le Monde écrit : « Les combles, d’où le feu est parti lundi, étaient au cœur d’un vaste chantier de rénovation lancé depuis l’été 2018. Ils ont été largement détruits, ce qui laisse peu d’espoir d’y retrouver des preuves matérielles. ».Voilà qui laisse peu de chances à la piste criminelle… La messe est dite..Pour le pouvoir, la thèse d’un attentat d’origine islamique, dans le cadre de cette guerre sans merci que nous mènent les islamistes, serait pire que la destruction de Notre-Dame. Tel est le sentiment qu’ont les patriotes qui s’étonnent de la façon dont la presse servile traite cette tragédie..Car il est clair qu’il n’y a plus de presse investigatrice. Il n’y a plus d’éthique et de souci de la vérité, de toute la vérité. La presse subventionnée est entièrement soumise au pouvoir, entièrement shootée au politiquement correct.

À voir la réaction offusquée des journalistes quand on doute des informations véhiculées par les médias, on a envie de sourire. Ils sont les plus grands propagateurs de fake news.

La presse, quant à elle, se complaît à utiliser ces fake news pour taxer de complotisme ceux qui recherchent la vérité. Mais cette diversion bien orchestrée ne répond pas aux questions posées.

Il y a désaccord sur le lieu de départ du feu. Désaccord sur le nombre de foyers. Doute sur la vitesse de propagation du feu. Doute sur un court-circuit, alors que l’installation électrique est neuve, tout comme les dispositifs de détection et d’alerte.

De plus en plus de voix disent que la thèse accidentelle n’est pas crédible et qu’il a fallu une main criminelle pour déclencher le feu. Saura-t-on un jour la vérité, ou bien le pouvoir va-t-il invoquer la disparition des preuves dans les cendres, pour clore le dossier ?.Quant à la sécurité des lieux, elle est inexistante.Preuve dans cette vidéo où deux jeunes montent sur le toit de Notre-Dame avec une étonnante facilité.

https://www.youtube.com/watch?v=VOW3ShO_DJQ

Autre preuve dans cette autre vidéo sur un intrus se filme en haut de l’édifice:

Et comment ne pas douter du  discours officiel, quand on lit le lien ci-dessous ?.

http://www.lavoixdunord.fr/344318/article/2018-03-26/ils-escaladent-l-echafaudage-de-la-cathedrale-notre-dame-pour-mettre-le-feu.

Ou bien celui-ci :.

https://www.breizh-info.com/2019/04/18/116797/christianophobie-la-liste-des-51-actes-perpetres-en-france-en-mars-2019.

Ou encore celui-là :.

http://www.lefigaro.fr/flash-actu/un-homme-arrete-a-la-cathedrale-de-new-york-avec-des-bidons-d-essence-20190418.

Et voici un tweet qui en dit long sur l’ambiance de travail sur le chantier et sur l’enrichissement que nous procure l’immigration..

.C’est bien le naufrage du « vivre-ensemble » qu’a révélé cette catastrophe.

Le pouvoir, qui ne s’attendait pas à un tel attachement du peuple français à ses racines judéo-chrétiennes et à son patrimoine culturel, essaie de se raccrocher aux branches..Macron, qui pourfend le populisme et le nationalismecomme la peste et le choléra, lui qui n’a cessé de cracher sur la France à l’étranger, lui qui a refusé de célébrer la victoire de nos Poilus pour le centenaire de 14-18, lui qui nous conteste notre culture française, lui qui ne jure que par le mondialisme et la diversité, se découvre soudain une fibre identitaire et patriotique de dernière minute. Pitoyable. La France, qui n’a pas de culture, aurait subitement un patrimoine culturel inestimable !.La ferveur populaire et les larmes du peuple gaulois devant Notre-Dame en flammes, lui ont ôté toutes ses illusions. Le peuple français reste profondément attaché à ses racines et n’acceptera pas de brader son héritage culturel..Une autre évidence éclate au grand jour. Les réseaux sociaux ont montré la grande tromperie du « vivre- ensemble » et de la société multiculturelle paradisiaque..Les marchands d’illusions de la bien-pensance et les bonimenteurs d’estrade sont démasqués..La France éclatée est à l’image de Notre-Dame dévastée. C’est non seulement Notre-Dame qu’il va falloir reconstruire, mais aussi la France saccagée par la dictature du politiquement correct qui a disloqué la société. Mais l’architecte de cette reconstruction ne sera pas Macron, le fossoyeur de la nation, mais un véritable patriote..Pour conclure, nul ne sait à ce jour si l’incendie de Notre-Dame est d’origine criminelle ou accidentelle. Mais on sait que tout sera fait pour faire taire les curieux..Peut-on espérer voir surgir la vérité après l’enquête ?.Si la piste criminelle était avérée, avec un attentat islamique, il est clair que ce serait la fin du politiquement correct et du « vivre-ensemble ». Avec son idéologie mondialiste, Macron aurait tout à perdre..Si la piste accidentelle était confirmée, je crains que des millions de citoyens n’y adhèrent jamais..Quand pouvoir et presse ont trop souvent menti au peuple, au mépris de la démocratie, il ne faut pas s’étonner que le niveau de confiance envers les politiques et les journalistes soit à son plus bas niveau historique, comme l’a révélé le mouvement des Gilets jaunes.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *