Les fanatiques pakistanais veulent tuer Asia Bibi : la gauche s’en fout !

On n’osait pas croire que cela puisse être humainement possible mais il faut se rendre à l’évidence. Une meute vociférante de fanatiques demeurés, uniquement composée d’hommes haineux, virulents, violents, réclame à grands hurlements frénétiques l’exécution d’Asia Bibi. Si ce n’est pas de l’incitation à la haine, si ce n’est pas de la haine pure, on se demande ce que c’est.

Refuser à une jeune femme de boire par une température de 45°, alors qu’elle accomplit un travail physiquement dur, est inqualifiable. La condamner à être pendue pour s’être disculpée d’avoir bu : cela montre à quel point ces fanatiques sont complètement déshumanisés.

Mettre le pays en coupe violente réglée pendant quelques jours (au cours desquels des chrétiens ont été tués) pour obtenir une révision de la décision d’acquittement, alors que celle-ci a été rendue par la Cour suprême, plus haute instance du pays, il s’agit là d’un mépris total des institutions pakistanaises, mais le Premier ministre Khan a cédé et Asia Bibi reste confinée dans sa prison. On ne sait pour combien de temps. Elle risque d’être exécutée à tout moment par un fanatique.

Seul l’islam est capable de produire une telle barbarie, de nos jours. Et ce, en conformité avec ses textes « sacrés ». Quand on lit par exemple la sourate 81, versets 8-9, qui dit « quand on demandera à la fille ensevelie vivante pour quel crime elle fut tuée… », on comprend tout.

Mais alors, devant une telle incitation à la haine, on se demande ce que font les hommes et les femmes qui nous gouvernent ? Rien. Ils ne font rien. Nous nous sommes comportés en Don Quichotte dans un certain nombre de pays, très souvent à tort. En France, nos hommes et femmes politiques ont pris le parti de Leonarda, Théo, Clément Méric, qui étaient tous des voyous de grand chemin, mais défendre l’innocente Asia Bibi, c’est trop pour eux. De quoi ont-ils peur ?

S’attaquer au Pakistan, même sous forme de désaveu ou de remontrance par la voie de la diplomatie, ils n’y songent pas.

Anne Hidalgo, maire de Paris dont elle a fait Asia Bibi citoyenne d’honneur en 2014, tweete qu’elle est soulagée par son acquittement. C’est très gentil, mais ça lui permet juste de draguer quelques cathos de gauche qui lui sont déjà acquis. Concrètement, que fait-elle pour Asia Bibi ? Rien.

Mais à part cela, que fait-elle, que propose-t-elle pour « l’égalité des chances » d’Asia Bibi ?… Pas de hashtag « balance ton sauvage » ?…

Et l’ensemble de la gauche, si acquise aux droits des femmes, si rapide à dégainer dès que ceux-ci lui semblent bafoués, et les féministes engagées (et souvent enragées), on ne les entend pas non plus.

Choupinet 1er, que fait-il ? Va-t-il faire un tour au Pakistan pour essayer de fléchir son président ? Attend-il pour cela un coup de fil comminatoire de BHL charia express (le bien nommé, par les Guignols de l’info) ?

Choupinet, loin d’intervenir pour Asia Bibi, fait entrer chaque jour en France des hordes de fanatiques décervelés semblables à ceux du Pakistan.

C’est le silence le plus assourdissant qui soit. Les pétrodollars de l’Arabie saoudite et du Qatar paient tout, ils paient la haine des mollahs pakistanais et le silence des Occidentaux. Ils jouent le TLP, parti favorable au délit de blasphème, contre le Premier ministre Imran Khan. C’est le TLP qui semble gouverner.

Tout cela va très mal finir. L’Europe s’islamise à grande vitesse. La CEDH vient d’interdire de critiquer l’islam, avec son jugement inique contre une Autrichienne qui citait juste la vie tumultueuse du prophète dans le texte. Les Asia Bibi vont devenir légion en Europe. Il suffira pour cela d’avoir des voisins ou des compagnons de travail fanatisés et lunatiques, en mal de règlements de comptes.

Avec la bombe atomique détenue par le Pakistan, pays de plus de 200 millions d’habitants, qui connaît une forte démographie car la population doit doubler d’ici 2050 et atteindre les 400 millions d’habitants, on n’est pas sorti de la barbarie.

La bombe humaine dégagée par le Pakistan est également une menace à prendre très au sérieux.

Il ne s’agit pas seulement de fanatiques qu’on va calmer en refusant à Asia Bibi la sortie du territoire. Ni d’éviter qu’une meute mette le pays à feu et à sang en refusant la liberté à une innocente et en la jetant en pâture à ces dégénérés.

Il faut voir qu’il s’agit là d’une véritable bombe humaine de masse, sauvage, que rien ne peut arrêter, que rien ne peut calmer, qui est prête à récidiver chaque fois que cela sera possible. Elle se développe à la porte de l’Occident, par la violence et la terreur. Et elle veut notre peau, car ne croyant pas en Allah, nous sommes à éliminer.

La gauche, par son silence, se lave les mains du sort d’Asia Bibi et est également complice de cette menace pakistanaise qui doit être contenue.

Sophie Durand (Riposte Laïque)




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *