Castaner à Beauvau ? Pour inaugurer les mosquées, il serait parfait !

Publié le 11 octobre 2018 – par Jacques Guillemain (dans Riposte La¨que)

Selon Libé, Castaner tiendrait la corde pour remplacer Collomb. Vrai ou intox ?

http://www.fdesouche.com/1086057-castaner-a-menace-de-demissionner-sil-nobtenait-pas-le-ministere-de-linterieur

Mais les deux intéressés démentent cette information. Castaner affirmant qu’il n’a jamais exercé le moindre chantage.

En tout état de cause, la nomination de Castaner serait une faute. L’heure n’est plus aux accommodements raisonnables avec l’islam mais à la reconquête des quartiers.

En quittant ses fonctions, l’ex-ministre de l’Intérieur, Gérard Collomb, a tenu à transmettre au peuple français un message majeur, d’une gravité sans précédent.

Il a notamment insisté sur la situation très dégradée des quartiers difficiles, qui se ghettoïsent et doivent être reconquis pour y restaurer l’ordre républicain.

« On vit côte à côte, je crains que demain on ne vive face à face, nous sommes en face de problèmes immenses », a reconnu l’ex-ministre.

Cette déclaration gravissime, porteuse de lendemains tragiques mais aussitôt minimisée, puis évacuée, par le gouvernement et les médias, est un aveu on ne peut plus clair.

Le risque de guérilla territoriale, voire de guerre civile si les choses empirent, n’est pas un pur fantasme de facho décérébré mais bien une réalité que le pouvoir a toujours niée et refuse d’affronter.

Qui d’autre était mieux renseigné que Collomb sur la sinistre réalité des banlieues, évaluée en permanence par les synthèses de la police et de la gendarmerie ?

Et face à cette situation qui risque de virer à la tragédie, une situation qui exige un homme fort à la tête du ministère de l’Intérieur, un type à poigne de la trempe d’un Pasqua, Macron ne trouverait rien de mieux que de nous donner l’inénarrable Castaner pour assurer la sécurité des Français !

Castaner, c’est l’islamophile bon teint. Une grande gueule arrogante qui nie l’islamisation de la France. Je ne sais pas si les forces de l’ordre apprécieront sa nomination, mais les musulmans seront satisfaits, c’est certain.

Quand Valls déclare « En France, nous avons un problème : l’islam et les musulmans », Castaner voit de la brutalité dans ces propos lucides.

« Certains, au nom de l’islam, ont des comportements qui ne sont pas acceptables. Cela n’a rien à voir avec ce qu’est la religion de l’islam, qui est une religion de bonheur, d’amour, comme la religion catholique. » (@CCastaner#BourdinDirect 10:00- 23 nov. 2017)

Ou encore :

« Cessons de parler d’État islamique, ils trahissent la religion qu’ils prétendent servir. Ce sont juste des assassins. »

Visiblement, Castaner n’a pas le Coran comme livre de chevet. Quand on est ministre des Cultes, il est pourtant bon de savoir de quoi on parle…

Qu’il écoute cette vidéo, il y verra que Daesh, c’est le véritable islam, celui du Coran et des hadiths, celui de Mahomet.

Ensuite, si les pays musulmans rayonnent de bonheur, on se demande pourquoi toute la jeunesse d’Afrique et du Moyen-Orient rêve de fuir en Occident, terre de mécréants.

Si le Coran promet le bonheur, c’est uniquement dans l’au-delà, avec fruits, miel et vin à profusion, sans oublier les multiples houris aux grands yeux noirs.

Quant à la religion de paix et d’amour, il suffit de faire le bilan du terrorisme et de la criminalité quotidienne, perpétrés au nom d’Allah, pour comprendre que Castaner est un illuminé totalement ignare.

Sur les 6 400 versets du Coran, le mot “amour” ne figure nulle part.

Encore un signe de soumission de notre pressenti ministre de l’Intérieur :

« Il y a quelques années, quand en France, y compris nos mamans portaient un voile, portaient le voile catholique, on ne se posait pas la question ».

Réflexion grotesque. C’est confondre un signe de piété affiché dans une église et un acte de soumission à une religion intolérante.

Castaner est tout désigné pour inaugurer les futures mosquées en tant que ministre des Cultes. Mais il ne sera jamais l’homme de la situation pour reconquérir les quartiers insoumis tenus par les caïds et les barbus.

Rappelons-lui que dans le 9-3, les juifs sont indésirables et que nombre de familles juives, constamment persécutées, ont fui la plupart de ses villes. Mais pour Castaner, l’islam, c’est que du bonheur.

De plus en plus de musulmans refusent de serrer la main des femmes, refusent de les accepter dans un café, refusent de conduire un bus après elles.

Une religion qui tue les apostats et qui estime que la charia est au-dessus de la loi républicaine, c’est ce que Castaner appelle une religion d’amour.

En Seine-Saint-Denis, de plus en plus de quartiers deviennent des “mini-califats” passés sous le contrôle des barbus. C’est un commissaire de police qui le dit.

Rappelons aussi à notre éventuel futur premier flic de France que les musulmans occupent les 2/3 des places de prison. S’il n’en est pas convaincu, qu’il demande confirmation à Jack Lang ou qu’il consulte les synthèses de la DCPJ ou de la DCSP.

Ça fera bientôt partie de son job.

Mais il y a fort à parier que Castaner n’a jamais lu le moindre ouvrage sur l’islamisation de l’Europe. Qu’il relise les propos d’un Youssef al-Qaradawi, le maître à penser des Frères musulmans, ou d’un Marwan Muhammad, ex-responsable du CCIF.

Il y verra ce que la France représente pour bon nombre de leaders musulmans : une terre de conquête, le ventre mou de l’Europe.

Qu’il lise l’ouvrage de François Billot de Lochner, “Chronique de l’islamisation ordinaire de la France. Le grand tabou”. Il aura l’air moins nul en parlant de l’islam.

La vérité est que l’islam n’est compatible avec la loi républicaine que pour les musulmans non pratiquants qui s’affranchissent des 5 piliers de l’islam.

Mais dès lors que 50 % des jeunes musulmans souhaitent que la charia prenne le pas sur la loi républicaine, il est clair que c’est le discours des barbus qui prévaut sur le discours républicain.

Nous ne sommes plus dans une “minorité qui trahit l’islam” mais dans une majorité qui prône un islam conquérant, c’est-à-dire le véritable islam, celui du Coran.

Comme le dit Obertone dans son dernier ouvrage, “La France interdite” :

“Le seul moyen d’être “compatible” avec l’islam est donc la mort, la conversion ou la capitation. Entre ces trois alternatives, la République hésite encore.”

C’est la France qui se plie à l’islam, et non pas la République qui exige l’intégration des musulmans.

Nous ne savons pas encore si Castaner sera nommé place Beauvau, mais ce qui est certain, c’est qu’il incarne la soumission et certainement pas le chef de guerre qu’on attend pour la reconquête des quartiers réclamée par Collomb.

Combien d’années encore la cinquième puissance du monde, puissance nucléaire qui a son siège au Conseil permanent de sécurité de l’ONU et entend peser sur l’échiquier mondial, combien d’années encore notre pays va-t-il courber l’échine devant les barbus et les caïds qui ont pris le contrôle de plusieurs centaines de zones de non-droit ?

Assez de poules mouillées et de capitulards aux commandes de la France. Il nous faut un Salvini ou un Orban. C’est vital et urgent.





Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *