Egypte: la bombe démographique

Entre 2010 et 2018, le nombre d’Égyptiens est passé de 78 à 96 millions. C’est près d’un quart de la population en plus, une véritable bombe démographique.

Étouffante, polluée et encombrée, la ville du Caire est une parfaite illustration de ce qui attend l’Égypte d’ici 20 ans : un pays surpeuplé au bord de l’asphyxie démographique. Avec une naissance toutes les treize secondes, l’Égypte dépassera les 100 millions d’habitants d’ici trois ans. C’est à la fois une menace pour le pays et un casse-tête pour les autorités. Plus de mariages, plus de naissances, un cocktail potentiellement destructeur alors que 10% seulement du territoire égyptien est considéré comme habitable le long des côtes et du Nil.

Un cas qui n’est pas isolé
L’Égypte n’est pas le seul pays dont la population est en train d’exploser. « C’est un phénomène mondial. Il y aura 10 milliards d’habitants sur Terre en 2050, autant dire demain. L’explosion démographique est déjà en cours. Le continent qui va croître le plus vite, c’est l’Afrique. […] 46 pays vont voir leur population baisser dans les 30 prochaines années, tous dans l’hémisphère nord », analyse Alban Mikoczy.




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *