Tariq et Mennel, mêmes colonisateurs, Plenel et Askolovitch, mêmes collabos !


Tariq Ramadan et Mennel Ibtissem ont fait l’actualité, ces derniers jours. Le prédicateur suisse, idole de toute une jeunesse musulmane et d’une partie de la gauche, s’est retrouvé en prison, victime collatérale de l’opération « Balance ton porc ».

Quant à la jeune Mennel Ibtissem, elle est passée en quelques heures du statut de belle chanteuse musulmane voilée modérée à celui d’islamiste complotiste.

Et pourtant, même s’il faut se réjouir de leur disgrâce et de leurs déboires, il convient de demeurer prudents sur les raisons pour lesquelles ils se sont retrouvés dans la tourmente.

Le vrai problème de Tariq Ramadan ne sont pas ses viols, c’est son engagement au service de l’islam, dont les viols ne sont que la continuité, comme je l’ai expliqué la semaine dernière.

https://ripostelaique.com/viols-tariq-ramadan-sest-comporte-en-parfait-musulman.html

Pour avoir dit les choses plus crûment, notre ami Salem Ben Ammar a vu son article poursuivi par la Licra et le Parquet, ce qui a occasionné par la justice française la condamnation de notre président suisse Alain Jean-Mairet.

https://ripostelaique.com/et-si-lislam-etait-le-culte-de-la-perversion-sexuelle-et-morale.html

Le vrai problème de Mennel Ibtissem, ce ne sont pas ses tweets, c’est son voile, et l’ensemble de son militantisme au service de l’islamisation de notre pays, comme le démontrait fort bien Lucette Jeanpierre.

https://ripostelaique.com/mennel-ibtissen-le-vrai-scandale-cest-son-voile-qui-annonce-ses-tweets.html

Il est fort bien que la société française ait paru, au travers ces deux affaires, capable d’opérer un sursaut, dont ont été victimes le prédicateur islamiste et la chanteuse voilée. Mais il serait dommage de ne voir que ces anecdotes, et pas ce qu’elles recouvrent.

Le vrai problème de la France et d’une partie de l’Europe, ce sont ces millions de musulmans, introduits sur notre sol sans que nos peuples aient été consultés, qui se comportent en bons disciples d’Allah, à l’image de Tariq Ramadan et de Mennel Ibtissem.

Le vrai problème de la France, c’est que ces millions de femmes voilées ou d’hommes en djellabas, qui rêvent de transformer notre pays en terre d’islam, comme le dit d’ailleurs très clairement Marwan Muhammad le porte-parole du CCIF

Le vrai problème de la France, c’est l’Etat dans l’Etat que constitue l’islam et ses dix millions de musulmans, qui entraîne forcément une logique de partition, ce qu’avait reconnu Hollande en personne.

Le vrai problème de la France, c’est que, parce qu’ils sont de bons musulmans, Tariq Ramadan et Mennel Ibdissem ont le devoir, par la ruse ou par la force, de se comporter en colonisateurs, en envahisseurs, parce qu’ils ne peuvent vivre qu’en terre d’islam. Et quand ce n’est pas le cas, ils doivent tout faire pour que cela le devienne au plus vite.

Et ce n’est pas la nouvelle lubie de Macron, qui veut nous rejouer un nième épisode de l’islam de France, qui va arranger les choses, bien au contraire. C’est une soumission d’une ampleur inégalée qui se prépare, il suffit de se souvenir des propos de Macron légitimant le voile dans l’entreprise, offensive reprise par un député LREM, Aurélien Taché.

Le vrai problème de la France, c’est que cette invasion des soldats d’Allah que nous subissons, qui s’apparente à la pire des colonisations, n’est possible que par l’activisme des collabos qui la soutiennent et qui l’encouragent.

Tariq Ramadan n’aurait jamais réussi sa percée médiatique sans le soutien de la Ligue de l’Enseignement, de la Ligue des Droits de l’Homme, des gauchistes d’Attac, des trotskistes de NPA et d’Edwy Plenel.

Plenel incarne le traitre à la France dans toute sa splendeur. Par internationalisme, il hait les Etats-Nations. Par tiers-mondisme, il exècre notre pays, coupable d’être une puissance occidentale. Philippe Cohen et Pierre Péan, dans « La face cachée du Monde » racontaient fort bien le passé du père de Plenel, prénommé Alain, qui, en Martinique, où il était vice-recteur, avait essayé de fomenter une révolte des indigènes opprimés par l’Etat colonial français. Echec pathétique, retour en France, puis départ en Algérie, où bien sûr, la famille Plenel est du côté du FLN, contre la France. Le fils, Edwy, trotskiste dans l’âme, reprenant les combats de son père, a passé sa vie à combattre un pays qu’il déteste, et à l’affaiblir. En toute logique, il est aujourd’hui, de toutes ses forces, du côté des islamistes, contre la France laïque, féministe et républicaine, tout simplement parce qu’il espère que les barbus vont nous détruire, et remplacer des Français qu’il n’aime pas par des musulmans qu’il vénère. C’est l’oeuvre de la vie de cet idéologue, déguisé en journaliste, comme le confirme ce débat entre le fondateur de Médiapart et Alain Finkielkraut.

Pareil pour Askolovitch, qui pleurniche après l’éviction de la malheureuse Mennel, et crache sa haine contre Eric Zemmour, dont il réclame l’éviction des plateaux télé, rien de moins !

http://www.slate.fr/story/157513/zemmour-mennel-the-voice-anti-france

Même haine de la France, mais pour des raisons différentes. Dans son livre, écrit en 1999, « Voyage au bout de la France, le Front national tel qu’il est« , il n’a pas de mots assez durs contre les militants de Jean-Marie Le Pen, dont certains contestent la version officielle de l’Histoire de l’Holocauste. Indigné, le journaliste les accuse d’insulter la mémoire des membres de sa famille disparus dans les camps. La haine d’Askolovitch pour la France vient de là. Pour lui (comme pour Chirac, Hollande et Macron), notre pays est coupable du drame survenu aux juifs, et il doit expier.

Par haine revancharde contre la France de Vichy, il est prêt, lui l’askhenaze, à s’allier avec des musulmans qui, s’ils partagent la même aversion de notre pays et de son modèle, pour des raisons différentes, n’en haïssent pas moins encore davantage les juifs. !

Sur ce sujet, Eric Zemmour, objet d’une haine pathologique de la part d’Askolovitch et de Plenel avait, suite aux polémiques qui avaient suivi la sortie de son livre « Le suicide français« , accepté de défendre son point de vue, à la synagogue de la Victoire, et tenu, durant quinze minutes, des propos qui, sans défendre le régime de Vichy, expliquent d’une manière dépassionnée le contexte de l’époque. Durant un quart d’heure, le journaliste du Figaro se livre à un magistral cours d’histoire, rappelle certains contextes historiques oubliés, et réhabilité notre pays, que des Plenel, Askololovitch, Ramadan ou Mennel passent leur temps à salir.

Un discours bien sûr insupportable pour Plenel, insupportable pour Askolovitch, insupportable pour tous les francophobes ! Eux, l’image de la France qu’ils veulent, c’est celle qu’on accuse d’avoir été esclavagiste, coloniale et vichyste. Donc raciste, forcément ! Leur copine Caroline Fourest, dans un lapsus révélateur, accusera même, au terme d’une logorrhée incompréhensible, pour justifier les limites à la liberté d’expression, notre pays d’avoir exterminé 6 millions de juifs, rien de moins !

Ils n’aiment pas la France, et utilisent toute leur énergie à détruire notre pays, pour qu’il devienne musulman au plus vite.

Tariq Ramadan et Mennel Ibtissem sont les héritiers de 14 siècles de combat de l’islam, contre tout ce qui n’est pas musulman. Ils auraient été à Poitiers, en 732, à Lepante en 1571, à Vienne en 1683. Ils mènent le même combat sur notre sol, en 2018, en faisant la guerre d’une autre manière, c’est la seule différence. Ils nous envahissent et nous colonisent en douceur…

Plenel et Askolovitch ont choisi, comme des milliers de leurs complices collabos, de soutenir les colonisateurs, qui veulent remplacer notre civilisation par la leur, barbare et archaïque. Cela s’appelle une invasion. Ils agissent comme beaucoup d’autres hommes de gauche, dans les années 1940…

L’histoire est un éternel recommencement, dit-on. Mais si elle se renouvelle comme en 1945, cela va être dur pour eux, et pour beaucoup d’autres…




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *